publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le diagnostic prénatal - DPN : Quelles solutions ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Une fois le diagnostic prénatal établi et la maladie ou la malformation découverte, différentes solutions sont possibles. Voici les prises en charges qui peuvent être envisagées :

> En cas d'incompatibilité rhésus, un traitement peut être administré. Si la mère est Rhésus - et le foetus Rhésus +, on administre à la femme un traitement pour détruire les anticorps anti-Rhésus que la mère aurait développé (traitement effectué à la naissance, ou en cours de grossesse en cas de saignement de la mère, etc.).

> Lors de la découverte de malformations observées à l'échographie, une prise en charge dès la naissance (parfois une opération chirurgicale) sera nécessaire. En cas de fente palatine, par exemple, généralement pluiseurs interventions maxillo-faciales devront être programmées.

En cas d'anomalie cardiaque, une opération peut être aussi nécessaire dès la naissance. Tout sera alors programmé pour organiser au mieux le transfert du nouveau-né vers centre de chirurgie cardiaque.

Pour bien prendre en charge l'enfant à naître, le couple sera dirigé vers un Centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal (CPDPN). Les professionnels de la naissance orienteront la future maman (et le couple), vers une équipe chirurgicale spécialisée.

> En cas de problème de santé incurable, d'affection génétique particulièrement grave, le couple sera dirigé vers un Centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal (CPDPN). Une interruption médicale de grossesse pourra être envisagée selon les cas. Il est obligatoire de consulter un CPDPN, avant une interruption de grossesse pour motif médical. Au final, c'est bien entendu le couple qui prend la décision de poursuivre ou d'interrompre la grossesse.

On compte en France près de 50 Centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal (CPDPN). En 2009, ils ont examiné plus de 35 000 dossiers. 7 000 attestations en vue d'une interruption médicale de grossesse, ont été délivrées.

Le diagnostic prénatal est sous la tutelle de l'Agence de la biomédecine. Cette Agence a, entre autres, pour rôle d'encadrer les activités des 50 Centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal.

Sources et notes : Agence de la biomédecine.
> Le Grand livre de ma grossesse, Collège national des gynécologues et obstétriciens français, Eyrolles, 2015.


publicité