publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Droit et grossesse : Les prestations remboursées

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. octobre 2013)

Pour bénéficier du remboursement de certaines prestations, il faut respecter les 7 examens prénatals obligatoires dont le premier avant 14 semaines d'aménorrhée.

Pendant une période débutant 4 mois avant la date prévue d'accouchement et se terminant 12 mois après l'accouchement, l'ensemble des frais médicaux, pharmaceutiques, d'analyses et d'examens de laboratoire, d'appareils et d' hospitalisation en rapport ou non avec la grossesse, l'accouchement et ses suites sont pris en charge à 100% par l'assurance maternité.

En dehors de cette période, certains actes peuvent être pris en charge à 100% dès la déclaration de grossesse :
> Les examens faits par un médecin ou une sage-femme, et les examens de laboratoires ( rubéole, toxoplasmose, groupe sanguin...).
> Le dépistage du VIH (SIDA) qui est proposé à la femme enceinte après information sur les risques de contamination.
> L'amniocentèse sous réserve de l'accord préalable du service médical de la caisse.
> Les séances de préparation à l'accouchement (mais par toutes les sortes de cours de préparation à l'accouchement. Le mieux est de demander avant).
> Les séances de rééducation du périnée.

Les honoraires d'accouchement sont remboursés à 100% ainsi que les frais de séjour à l'hôpital ou en clinique conventionnée dans la limite de 12 jours.

Trois échographies sont recommandées dont deux à 12 et 22 semaines d'aménorrhée, remboursées à 70% ; puis une à 32 semaines remboursée à 100%. En cas de grossesse à risque pour la mère ou l'enfant, d'autres échographies peuvent être prescrites et prises en charge sous réserve de l'accord préalable du service médical de la caisse.

Après l'accouchement sont pris en charge à 100% :
> L'examen post natal dans les 8 semaines après l'accouchement, réalisé par un médecin ou une sage-femme si la grossesse s'est déroulée dans des conditions normales
> Les huit examens de la première année de vie de l'enfant, les trois examens de sa deuxième année de vie ainsi que les examens semestriels jusqu'à ses 6 ans.
> Les frais d'hospitalisation du nouveau-né.
> Les soins délivrés en établissement de santé dans les trente jours qui suivent la naissance.

À noter : Sont pris en charge également pour le futur papa un examen général accompagné d'examens complémentaires dont le dépistage du VIH (SIDA).


publicité