publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Fausse couche : les fausses couches à répétition

Publié par : Clémentine Fitaire (06. juillet 2016)

On l’a dit, une fausse couche est, le plus souvent, un simple accident sans conséquence. Pourtant, il arrive que certaines femmes répètent ces avortements naturels. On parle de fausses couches à répétition, à partir de trois fausses couches. Il faut alors déterminer la cause de ces répétitions. Pour cela, le médecin va devoir mener une enquête :

  • Il va d’abord chercher un éventuel diabète.
  • Il va, ensuite, établir le caryotype des parents : c’est l’étude des chromosomes. Une simple prise de sang est alors nécessaire. Le caryotype va permettre de déterminer d’éventuelles anomalies génétiques.
  • Il va, également, chercher une éventuelle malformation au niveau de l'utérus ou un fibrome. Pour cela certains examens vont être nécessaires. L’examen de référence est la radiographie de l’utérus : l’hystérographie. Cette radio va permettre de dévoiler une éventuelle malformation de l’utérus : une malformation congénitale, comme un utérus bicorne ou une cloison dans l’utérus (cela s’opère très facilement).
  • Grâce à l’hystérographie, on pourra également détecter un éventuel " accolement " de la paroi utérine (liée le plus souvent à des avortements antérieurs). Une petite intervention chirurgicale pourra généralement réparer ce problème.
  • Un bilan infectieux et immunologique sera également pratiqué. Il permettra de déceler une infection du col, par exemple, ou un trouble immunologique. Dans le cas d’un trouble immunologique, l’ embryon est « analysé » par l’organisme de la mère, comme un corps étranger qu’il va chercher à évacuer.
  • Il peut, également, s’agir de troubles de la coagulation : des caillots de sang se forment dans la circulation placentaire, qui provoquent une fausse couche. Le traitement préconisé est alors de l’aspirine à faible dose, ou éventuellement un corticoïde à faible dose.
  • Les problèmes hormonaux doivent être recherchés. Ces dysfonctionnements hormonaux peuvent venir des ovaires (qui fabriquent trop d’ androgènes, par exemple), ou de la thyroïde.

Lorsque le médecin ne parvient pas à déterminer la cause de ces fausses couches à répétition, il proposera un traitement à base d'un corticoïde ou d’aspirine, et parfois d’anticoagulants, avant le début de la grossesse suivante.

Vous avez envie d'échanger, d'apporter votre témoignage ou de poser des questions ? Rendez-vous dans nos FORUMS Grossesse ou Un médecin vous répond !


publicité