publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Fausse couche : les fausses couches tardives

Publié par : Clémentine Fitaire (06. juillet 2016)

On parle de fausse couche tardive quand elle survient après 12 semaines de grossesse (donc 3 mois de grossesse ou 14 semaines d'aménorrhée) - mais avant 20 semaines.
Lorsque la fausse couche se produit avant 12 semaines de grossesse (14 semaines d'aménorhée), on parle de fausse couche précoce

Les causes de la fausse couche tardive

Les causes de la fausse couche tardive sont souvent bien différentes des celles de la fausse couches précoce.

Dans la plupart des cas, c’est une béance du col de l’utérus qui est en cause. Une béance naturelle liée à la morphologie, ou une béance due à des curetages précédents répétés, ou à une intervention chirurgicale sur le col de l’utérus.

C’est l’hystérographie (radiographie de l'utérus) qui va permettre de déterminer un diagnostic précis.

Que faire en cas de fausse couche tardive ?

Lors d’une fausse couche tardive, une hospitalisation est nécessaire.

Le rhésus maternel doit être vérifié systématiquement. S’il est négatif, une injection d’anticorps (ou gammaglobulines) anti-D est pratiquée pour éviter les problèmes d’incompatibilité rhésus, lors des prochaines grossesses.

L’expulsion de l’ embryon ou du fœtus ressemble alors à un accouchement. Il se fera sous péridurale ou sous anesthésie générale.

Lors des grossesses suivantes, un cerclage peut être proposé. Si la béance du col de l’utérus est en cause, un petit fil sera placé autour du col de l’utérus, dès le troisième mois de grossesse. Il permettra de resserrer le col, et de tenir le fœtus jusqu’à son terme. Le cerclage est retiré le dernier mois de la grossesse.

Vous avez envie d'échanger, d'apporter votre témoignage ou de poser des questions ? Rendez-vous dans nos FORUMS Grossesse ou Un médecin vous répond !


publicité