publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Grossesse et employeur

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (19. juin 2013)

Une femme enceinte n'est pas tenue de faire état de sa grossesse à son employeur, cependant, elle le doit pour faire valoir ses droits.

 

Annoncer votre grossesse

> Quand ?
Pour avertir son employeur, il est conseillé d'attendre que les risques de fausse couche soient écartés, c'est-à-dire en début de deuxième trimestre.

> Comment ?
En pratique, il faut envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception, contenant un certificat de grossesse, ainsi que les dates de votre congé de maternité.
Cependant il est conseillé d'avoir juste au préalable un entretien face à face avec votre employeur, pour l'informer directement.

Vos droits

> Vous avez le droit de vous rendre en semaine à vos examens obligatoires pour le suivi de votre grossesse, c'est-à-dire les 7 consultations ( premier trimestre, 4ème, 5ème, 6ème, 7ème, 8ème et 9ème mois), ainsi que les trois échographies du premier deuxième et troisième trimestre.
Avec la présentation d'un justificatif médical, cela ne sera pas décompté de votre salaire.

> Une fois votre grossesse annoncée, vous bénéficierez d'un régime de santé spécifique aux femmes enceintes : l'Assurance Maternité offrant des prestations en nature (remboursement des frais médicaux entraînés par la grossesse, l' accouchement et ses suites), et des prestations en espèces (indemnités journalières pour les femmes enceintes salariées).
Pour plus d'infos, rendez-vous sur le site de l' Assurance maladie (www.ameli.fr).

> La convention collective de votre entreprise accorde peut-être des avantages supplémentaires aux femmes enceintes (horaires aménagés, durée de congé maternité plus longue que la durée légale, prime à la naissance...). Tenez-vous informée, en vous renseignant rapidement auprès du délégué du personnel, voire du représentant syndical.

  

Auteur : Clémentine Fitaire.
Consultante : Bérengère André, étudiante en école de sage-femme.


publicité