publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Grossesse et médicaments : Homéopathie et phytothérapie

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. décembre 2014)

L'homéopathie

Pour résoudre des problèmes mineurs mais courants, l'homéopathie peut être une bonne solution de traitement. Elle est souvent indiquée chez les femmes enceintes.

Attention tout de même, certains produits vendus sans ordonnance associent homéopathie et médicament "classique" qui peuvent être à risque pour le foetus. Par ailleurs des préparations homéopathiques à base de teintures mères contiennent de l'alcool, elles sont déconseillées en cas de grossesse.

La phytothérapie

Pour ce qui est de la phytothérapie, on peut penser – à tort ! - que les plantes médicinales sont d'une totale innocuité. Elles peuvent avoir des effets nocifs pour la mère comme pour le foetus. Et malheureusement, les études permettant d'évaluer les risques des traitements par phytothérapie sur le foetus, manquent.

Attention, car on peut avoir tendance à remplacer un médicament "classique" par de la phytothérapie. Beaucoup de produits vendus sans ordonnance contiennent des plantes. Il est donc conseillé d'utiliser un produit de phytothérapie qu'après avis de votre médecin ou pharmacien.

Avant de prendre un médicament

Voici quelques conseils utiles avant d'envisager de prendre un médicament quand on est enceinte...

  • Pensez toujours à bien lire la notice du médicament avant de le prendre.
  • Méfiez-vous des médicaments achetés sans ordonnance. Ils ne sont pas forcément inoffensifs en cas de grossesse.
  • Ne pensez pas qu'un médicament courant, comme l'aspirine, soit inoffensif. Les anti-inflammatoires ne sont pas conseillés lors de grossesse, et interdits les quatre derniers mois.
  • N'hésitez pas à contacter votre médecin ou pharmacien en cas de doute.
  • Evitez de prendre un médicament associant plusieurs produits actifs (différentes substances).
  • A l'inverse, ne croyez pas que des médicaments aux effets puissants soient forcément bannis lors de la grossesse. Si nécessaire, le médecin pourra très bien vous prescrire de la cortisone ou un antibiotique durant cette période.
  • Méfiez-vous des médicaments sous forme de gels, crèmes..., vous pourriez croire que ces médicaments sont "inoffensifs". Ils peuvent contenir des molécules pouvant pénétrer dans la peau, et être à risque pour le bébé.

A lire aussi : 
> Les maux de la grossesse soignés par l'homéo
> Ballonnements et homéopathie
> La constipation traitée par l'homéopathie
> Phytothérapie : les précautions à prendre


publicité