publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La grossesse gémellaire bichoriale biamniotique : Le suivi d’une grossesse gémellaire

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. septembre 2013)

Le suivi est renforcé en cas de grossesse gémellaire car il existe plus de risques de complications. En effet, les grossesses gémellaires occasionnent plus fréquemment de l'hypertension artérielle liée à la grossesse, des retards de croissance intra-utérine, et au final plus d'accouchements prématurés.

En cas de grossesse gémellaire bichoriale, la femme enceinte devra se rendre en moyenne une fois par mois chez le gynécologue-obstétricien dans une clinique ou un hôpital. A partir du sixième mois, elle sera examinée plus fréquemment, toutes les deux semaines environ.

Les consultations comportent comme pour les autres grossesses : la prise de poids, de la tension artérielle, du pouls, une mesure de la hauteur utérine, une palpation de l'utérus, une vérification de la position de la tête du bébé et une auscultation des bruits du coeur.

Pour une grossesse gémellaire bichoriale, les échographies seront plus nombreuses, surtout si une différence de taille entre les deux foetus est observée. Il est conseillé de faire une échographie tous les mois, puis des échographies plus rapprochées lors du troisième trimestre.

Le repos prénatal


Les congés maternité sont plus longs en cas de grossesse gémellaire.

Le repos prénatal prévu est de 12 semaines et le repos postnatal de 22 semaines quand la femme attend des jumeaux.

Un arrêt de travail supplémentaire pourra également être prescrit en cas de besoin, car la femme enceinte a besoin de repos surtout lorsqu'un risque d'accouchement prématuré existe.


publicité