publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Grossesse multiple

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (23. novembre 2010)

© Jupiterimages/Pixland

Les femmes enceintes de deux ou trois bébés (voire plus !) connaissent une grossesse particulière qui diffère sur de nombreux points d'une grossesse « simple ».

En raison de l'aide médicale à la procréation, mais aussi de l'âge plus élevé des femmes enceintes, le nombre de grossesses multiples augmente. Les grossesses gémellaires représentent 1,2% des naissances et les grossesses triples moins de 0,1%.

Les grossesses multiples sont considérées comme des grossesses à risque pour différentes raisons, dont un nombre augmenté d'accouchements prématurés. C'est pour cette raison, qu'en France, les grossesses multiples sont suivies à la loupe, et que les futurs parents bénéficient d'aides supplémentaires.

En plus de cet article, lire notre dossier : J'attends des jumeaux !

Suivi médical


> Une grossesse multiple nécessite une surveillance particulière. La première échographie vers 12 semaines d'aménorrhée est capitale. Elle va dater le début exact de la grossesse et va définir le nombre de placentas. S'il existe un seul placenta pour les deux bébés, on dit que la grossesse est monochoriale. S'il y a 2 placentas, un pour chaque bébé, la grossesse est bichoriale.
Les consultations chez l'obstétricien seront mensuelles jusqu'à 24 semaines d'aménorrhée, bi-mensuelles de 24 à 34 SA et hebdomadaires à partir de 34 SA jusqu'à l'accouchement.

> A partir de 20 SA, une analyse d' urines sera faite tous les 15 jours jusqu'à l'accouchement.
En fin de grossesse, les consultations médicales ont souvent lieu au domicile de la future maman, afin de lui éviter les déplacements.
Ces visites fréquentes permettent de surveiller que la grossesse se passe bien, en contrôlant tout particulièrement les éventuels problèmes d' hypertension artérielle, beaucoup plus fréquents lors des grossesses multiples. Elles permettent aussi la détection d'une quantité excessive de liquide amniotique (hydramnios), de risque de retard de croissance des foetus, ou encore d'anomalies du placenta.

> A partir de 22 SA, le suivi échographique sera plus rapproché que pour une grossesse simple.
S'il y a 2 placentas, les échographies et les dopplers se feront tous les mois à jusqu'à l'accouchement.
S'il y a 1 seul placenta, les échographies et les dopplers se feront deux fois par mois jusqu'à l'accouchement.
Une sage femme libérale peut venir à domicile pour - entre autres - enregistrer les rythmes cardiaques des bébés.


publicité