publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Grossesse : comment bien prendre soin de ses ongles ?

Publié par : rédaction Onmeda (24. mai 2016)

© Jupiterimages/Pixland

Publi-communiqué

La bonne diététique, les vitamines qu’il faut, et les soins cosmétiques protecteurs font la différence.

Les ongles poussent généralement plus vite pendant la grossesse, tout particulièrement à partir du quatrième mois. Ce sont les effets des hormones, surtout des œstrogènes (à bloc !) qui accélèrent la production de kératine.

Cette bonne nouvelle est à double tranchant : car les ongles peuvent aussi devenir plus fragiles, ce n’est pas obligatoire, mais cela dépend en partie du « terrain » de l’organisme, d’une éventuelle vulnérabilité à ce niveau.

En effet, les ongles sont comme la peau ou les cheveux, le reflet d’une certaine « vitalité » intérieure. Or, la grossesse est une période où le corps « donne » beaucoup au futur bébé ; aussi les déficits nutritionnels, un surplus de fatigue ou de stress… peuvent à la longue impacter la qualité des ongles. Le mieux, comme toujours : c’est alors d’anticiper !

Les protéines : indispensables méthionine et cystéine

La kératine est une protéine que l’organisme fabrique à partir des acides aminés soufrés. Ces derniers sont majoritairement fournis par les protéines animales (viande, poisson, œufs). En général, une alimentation équilibrée qui n’exclut pas la viande, les œufs, ni les produits laitiers… en apporte suffisamment.

En revanche, les femmes végétaliennes devront veiller à avoir des apports nutritionnels corrects (à ajuster en période de grossesse), quitte à consulter un spécialiste de la nutrition. Les végétaux riches en méthionine et cystéine peuvent dans tous les cas être invités régulièrement au menu : noix du brésil, graine de courge, haricot rouge, pois et lentilles, épinard, asperge, avoine, brocolis, choux, chou-fleur,


publicité