publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Menace d'accouchement prématuré : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. octobre 2014)

Les causes d'une menace d'accouchement prématuré sont nombreuses, parmi celles-ci :

> Une activité excessive : le travail debout plus de 6 heures par jour, le port de charges lourdes.

> Un traumatisme important (chute ou accident de voiture).

> Une infection.

> Des antécédents médicaux (comme certaines maladies infectieuses gynécologiques).

> Une grossesse multiple.

> Des problèmes utérins (comme l'existence d'un fibrome), ou une mauvaise implantation du placenta.

> Une grossesse survenue à un âge inférieur à 18 ans... ou supérieur à 40 ans.

> Avoir une famille nombreuse (en raison du surmenage).

Toutes ces situations favorisent des contractions, et peuvent engendrer l'ouverture du col.

Mais il arrive que l'on ne retrouve pas l'origine précise de cette menace d'accouchement.

Les symptômes


La survenue de certains symptômes peut suffire pour porter la signature d'un risque d'accouchement prématuré. Si les contractions deviennent plus importantes et plus fréquentes, ou s'il survient un saignement, ou un écoulement de liquide... il faut alors absolument se rendre chez son médecin, sage-femme ou aux urgences, même s'il ne s'agit en fait que d'une fausse alerte. Il vaut mieux se déplacer "pour rien" et être rassurée que de poser un diagnostic soi-même, au risque de se mettre soi et son bébé en danger.

Il existe aussi des signes qui paraissent anodins mais qui doivent pourtant être pris au sérieux. Un mal de ventre, ou de reins peut parfois cacher des contactions. La femme enceinte consultera son médecin ou la sage-femme, pour évaluer l'ouverture du col.
Des examens et en particulier un monitoring, une prise de sang, une analyse d' urine... peuvent être effectués.


publicité