publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La prise de poids pendant la grossesse : des besoins nutritionnels différents

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. février 2016)

Si les questions de poids vous préoccupent, gardez à l’esprit que votre corps a surtout besoin de manger mieux, et pas forcément plus.

Sachez également que votre organisme va naturellement modifier son métabolisme et réduire ses besoins énergétiques au profit de ceux du bébé. Si vous désirez surveiller votre poids, faites-le de manière raisonnée car il est bien évidemment hors de question de penser régime, et encore moins de se restreindre durant ces 9 mois.

Côté besoins énergétiques, sachez que ceux-ci sont presque inchangés pendant le 1er trimestre : ils augmentent de 200 kcal (ce qui équivaut à un yaourt ou un fruit) par jour au cours du 2ème trimestre et de 40 kcal par jour pendant le 3ème trimestre.

En revanche, il est important - et simple - de prendre quelques bonnes habitudes alimentaires en réduisant le superflu (les sucres rapides par exemple) au profit de l’essentiel. Car si les besoins de votre corps ne sont pas nécessairement plus importants, ils sont différents.

> Plus de fer

Indispensable aux globules rouges, le fer est nécessaire à la construction du volume sanguin du bébé, mais aussi de la mère, dont les besoins augmentent durant la grossesse.
Veillez donc à consommer de la viande et du poisson en quantités suffisantes, mais aussi des céréales, ou encore des légumes secs...
Le petit plus : de la vitamine C (kiwis, agrumes, brocolis...) qui favorise l’assimilation du fer.

> Plus de calcium

Il est nécessaire à la fabrication du squelette (mais aussi des dents) du futur bébé. Si votre alimentation ne lui en fournit pas assez, le fœtus viendra piocher dans vos réserves, ce qui, à la longue, peut fragiliser vos os, mais aussi vos dents, vos ongles, vos cheveux...
Ne faites donc pas l’impasse sur les laitages (yaourts, fromage blanc, fromages à pâtes dures...), les eaux riches en calcium, ou bien les légumes verts comme le cresson, les épinards...
Le petit plus : de la vitamine D qui aide à fixer le calcium (en parler à son médecin).

> Plus de vitamine B9

Elle est primordiale à la synthèse des cellules et à la construction de l’ADN et du matériel génétique du futur bébé. Elle vous sera prescrite sous forme de complément alimentaire, mais on la trouve aussi en quantités intéressantes dans le jaune d’œuf par exemple, dans les légumes à feuilles vertes ou encore dans certains fruits à coques (noix, noisettes, amandes...).
Le médecin même pourra vous prescrire un complément alimentaire de vitamine B9 (ou folates) avant la conception de votre bébé !

Les derniers mois de la grossesse

Si vous devez surveiller votre poids pour des raisons de santé, il est préférable de confier le contrôle de votre alimentation à un spécialiste. Un nutritionniste, une diététicienne, ou même votre gynécologue vous établiront un protocole alimentaire adéquat, garantissant que le bébé ne souffrira d’aucune carence.

L’idée ici est de réduire les sucres et matières grasses au profit des calories « utiles » (protéines maigres, glucides lents, fibres, vitamines...). Dans tous les cas, vos apports ne descendront en dessous de 1600 calories par jour, car votre corps, même s’il possède quelques réserves, pourrait alors manquer de certains nutriments essentiels.

Si votre nature plus fluette vous autorise à manger un peu plus que d’ordinaire durant votre grossesse, vous pouvez alors augmenter vos apports énergétiques jusqu’à 500 calories par jour, ce qui laisse de la place pour quelques petits extras !

A partir du sixième mois, la tendance va s’inverser et c’est le bébé qui va grossir le plus. Il pèse à ce moment-là environ 1 kg, et va prendre entre 20 et 25 g par jour. Malgré tout, ses besoins en énergie n’augmentent pas de façon démesurée, votre corps compensant toujours de lui-même ces modifications.

En termes de calories, vous pouvez ajouter environ 300 calories supplémentaires par jour. En pratique, cela correspond à un fruit, un yaourt et deux tranches de pain supplémentaires, soit deux collations en plus, qui peuvent servir à combler les petites faims, mais aussi à se faire plaisir.

Au final, si vous ne deviez retenir de tout cela qu’un seul conseil, ce serait probablement celui-ci : laissez faire votre instinct ! Sachez vous faire confiance et restez à l’écoute de votre corps. Il sait ce qui est bon pour lui et saura vous faire comprendre quels sont ses besoins.

 
A lire aussi nos dossiers :

> Plein de conseils pour bien vivre sa grossesse.
>
Les maux de la grossesse soignés par homéo.
>
Retrouver la ligne après sa gossesse.
>
Quand dois-je partir à la maternité ?


publicité