publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La sage-femme

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. novembre 2012)

On compte environ 22 000 sages-femmes en France en 2015. Le terme « sage-femme » vient du latin « sapiens » qui signifie « la connaissance, l'expérience ».

La sage-femme exerce la « maïeutique » ou l'art d' accoucher. Depuis l'antiquité, les sages-femmes sont celles qui aident les femmes à mettre au monde leur enfant.

Aujourd'hui, leurs fonctions ont évolué, et elles jouent un rôle primordial, non seulement au moment de l' accouchement, mais aussi tout au long de la grossesse et après la naissance du bébé.

Le saviez-vous ? La profession de sage-femme est majoritairement féminine, cependant elle est ouverte aux hommes depuis 1982. On ne parlera pas alors de « sage-homme », mais bien de sage-femme (ce terme signifie la connaissance de la femme) ou encore de maïeuticien (qui exerce l'art d'accoucher). On estime qu'ils représentent 1% de la profession.

 

Quelle formation pour devenir sage-femme ?

Bien que souvent considérée comme « le plus beau métier du monde », la profession de la sage-femme est méconnue. Nombreuses sont les personnes pensant à tort qu'il s'agit d'une infirmière spécialisée appartenant au domaine paramédical. Pourtant la sage-femme exerce une profession médicale, possède un droit de prescription spécifique à son activité et a suivi plusieurs années d'études pour devenir sage-femme. 

Il faut faire cinq années d'études après le bac pour devenir sage-femme. La première année théorique est commune aux médecins et aux dentistes à la faculté de médecine (PCEM1=Premier Cycle des Études Médicales).

A l'issu de cette première année, il faut être classé en rang utile au concours pour pouvoir choisir d'intégrer une école de sage-femme. Les études se poursuivent alors pendant quatre années alternant des enseignements théoriques et des stages obligatoires à l'hôpital, en clinique, en PMI, chez des sages-femmes libérales...

Les matières suivantes sont enseignées : les disciplines fondamentales ( anatomie, physiologie, pathologie, anesthésie-réanimation, pharmacologie, microbiologie), l'obstétrique, la pédiatrie, la gynécologie, les sciences humaines, la santé publique, la législation, la psychiatrie et la sexologie, la recherche...

Alors que cinq ans d'études sont nécessaires à son exercice (niveau Master 2), la profession de sage-femme est reconnue au niveau licence (trois ans d'étude). Après de fortes mobilisations des étudiants et professionnels pour une reconnaissance de leur métier à sa juste valeur, un "statut médical de sage-femme des hôpitaux" a enfin été obtenu. Ce changement implique notamment une meilleure reconnaissance des compétences médicales des sages-femmes, mais aussi un renforcement de leurs responsabiltiés au sein de l'hôpital et de leur formation ainsi qu'une revalorisation de leur salaire.

 

Auteur : Clémentine Fitaire.
Consultante : Bérengère André, étudiante en école de sage-femme.
Dernière mise à jour : Octobre 2015

Infographie du Ministère de la santé sur le métier de sage-femme - Juillet 2016
Infographie du Ministère de la santé sur le métier de sage-femme - Juillet 2016


publicité