publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le sexe pendant la grossesse : côté homme

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. décembre 2015)

L'amour se fait à deux. Or durant la grossesse, le regard de l'homme et son désir changent, ce qui peut influencer les rapports intimes durant cette période spéciale dans la vie du couple. Et tout comme chaque femme vit différemment sa grossesse, chaque homme appréhende différemment cette période :

Certains futurs papas voient, dès l’annonce de la grossesse, déjà une mère en leur compagne. Cela peut provoquer une baisse impressionnante de libido, voire un vrai blocage face au corps "maternant" de leur partenaire.

D’autres s’inquiètent de déloger l’embryon de l’utérus, de faire mal au bébé ou de le mettre en danger.

Encore d'autres voient dans la femme enceinte le symbole de sensualité : ils trouvent les modifications physiques magnifiques et sont émoustillés par les formes de la future mère de leur enfant.

Dans tous les cas, il est indispensable que vous instauriez un dialogue. Que ce soit parce que vous le trouvez distant, ou parce qu’il est trop demandeur et vous trop fatiguée. Que ce soit pour lui expliquer que le bébé ne risque rien, protégé qu’il est dans son liquide amniotique ou pour n’importe quelle autre raison, c’est le moment de communiquer afin de conserver votre équilibre de couple qui va se transformer en équilibre à trois...

En ce qui vous concerne, attention à cet état d’euphorie et de béatitude qui risque de provoquer un repli sur vous-même. N'excluez pas le futur papa, afin qu’il n’ait pas l’impression d’être une pièce rapportée dans le « couple » que vous vous êtes fabriquée avec votre bébé.

L’un et l’autre, soyez attentifs à vos demandes respectives. Dans le cadre d’une grossesse non pathologique, tous les spécialistes s’accordent à dire que l’absence de relations sexuelles pendant les neuf mois, est révélateur d’un malaise antérieur. Ne pas faire l’amour alors que vous attendez, tous les deux, le résultat même de votre amour, est également mauvais signe pour « l’après-bébé ».


publicité