publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le sexe pendant la grossesse : les incidents et contre-indications

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. décembre 2015)

Avoir des rapports sexuels pendant la grossesse peut quelquefois entraîner des petits incidents (généralement pas graves) auxquels vous devez être préparée :

> Les rapports sexuels peuvent provoquer de petites contractions utérines.
D’une part parce que le pénis touche le col de l’utérus, et d’autre part en raison du plaisir féminin. L’orgasme entraîne une production d’ocytocines et de prostaglandines à l’origine des contractions.

Sachez que, à moins de vivre une menace d’accouchement prématuré, il n’y a aucun danger à ces petites contractions.
Cependant, durant le 3ème trimestre, la prudence s'impose si les rapports sexuels entraînent des contractions longues et soutenues.

> De légers saignements peuvent vous perturber.
Ces saignements sont dus à une fragilité du col de l’utérus.
Dans tous les cas, reportez à votre médecin ou à votre sage-femme les événements que vous remarquerez après vos rapports sexuels.

Les contre-indications

> En cas de menace d'accouchement prématuré sévère, ou en cas d'antécédent de naissance prématurée, les relations sexuelles resteront à l’appréciation de votre médecin ou de votre sage-femme.
Eux seuls seront habilités à vous conseiller de mettre ou pas, votre vie sexuelle entre parenthèses, et par exemple recommander d'éviter les rapports sexuels durant les 12 dernières semaines. En effet, l’orgasme entraîne des contractions utérines qui peuvent, à terme, entraîner une modification du col. Mais ceci ne concerne que les grossesses à risque.

> Un placenta praevia est un placenta qui est en position anormale (il vient recouvrir le col). Il peut être en partie ou complètement recouvrant. Les relations sexuelles sont contre-indiquées dans ce cas-là, car elles peuvent entraîner des saignements, suivis d’une menace d’accouchement prématuré.

> Des fausses-couches répétées entraînent le principe de précaution et d’anticipation. Aussi, il vous sera peut-être demandé de réduire la fréquence de vos relations sexuelles avec votre compagnon, ou d'éviter tout rapport sexuel avec pénétration durant les deux premiers mois.

> Les maladies sexuellement transmissibles sont une raison importante d’interdiction de relations sexuelles. Il faut attendre que votre compagnon se soigne avant de reprendre une activité sexuelle normale.

Même dans le cas d'une contre-indication :

Si votre sage-femme ou votre médecin vous ont déconseillé tout rapport sexuel pendant la grossesse, sachez qu’il est indispensable de conserver votre complicité de couple pendant cette période. N’hésitez pas à abuser des caresses si les rapports avec pénétration vous sont interdits.
Votre sexualité post-accouchement dépendra de la façon dont vous avez appréhendé ces quelques mois de parenthèses.

  


publicité