publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le sexe pendant la grossesse : une question de libido

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. décembre 2015)

Tout au long des 9 mois que dure la grossesse, le désir sexuel peut subir des variations qui vont de son absence totale... à une libido décuplée.

Pour commencer, il faut prendre en compte que la femme vit pendant la grossesse de nombreux changements physiques et psychologiques qui influencent son attitude vis-à-vis du sexe et du plaisir :

  • Pour certaines femmes qui se sentent à l'apogée de leur féminité en étant enceintes, la grossesse sera placée sous le signe de la sensualité, d'autant plus que sous l'influence des hormones, la sensibilité des seins et des organes sexuels peut être accrue.
  • Pour d'autres, au contraire, ces 9 mois (ou seulement 2-3 mois) verront une baisse de la libido. Fatigue, modification du corps, action des hormones, angoisse face au futur statut de mère sont autant de facteurs susceptibles d'inhiber le désir sexuel.

La libido peut aussi être différente selon la grossesse : premier enfant ou pas.

Et bien sûr, votre vie sexuelle dépend de votre histoire personnelle, de celle de votre conjoint, ou encore de la façon dont vous appréhendez votre futur rôle de parents... 

Cette libido dépend également du moment de votre grossesse. Le désir n‘est pas le même si vous êtes au premier mois, au cinquième, ou 15 jours avant votre futur accouchement : en règle générale on observe une diminution de la libido pendant le 1er trimestre, une augmentation au 2ème trimestre, puis de nouveau une baisse au 3ème trimestre, durant lequel la fatigue et des difficultés à se mouvoir se font sentir.

Mais, en fait il n'y a pas de règle, et la libido peut varier d'une femme à l'autre, selon la période de la grossesse.

Il ne faut surtout pas sentir vous coupable si votre libido laisse à désirer pendant votre grossesse, ou du moins à certains moments, car...

 

Une libido en baisse ? Il y a des raisons à cela !

Le bébé que vous portez est le résultat d’un acte d’amour, et pourtant il est assez fréquent que votre libido soit en chute libre durant les premières semaines. Il y a plusieurs raisons à cela :

> Causes hormonales : les bouleversements hormonaux du premier trimestre, entraînent un état physiologique et psychologique qui vous rend peu encline à des envies sexuelles.

> Causes physiologiques : plus votre premier trimestre sera difficile, plus votre libido sera muette. Les nausées, les odeurs décuplées, le ventre un peu lourd, seront autant d’obstacles à une sexualité normale. Vos seins, devenus ultra-sensibles, sont même parfois douloureux, ce qui vous freine... La fatigue amplifiée, le fait que vous ayez tout le temps envie de dormir, ne favorisent pas une libido spontanée.

> Causes psychologiques : vous êtes dans un état psychologique tel que vous n’avez jamais connu auparavant. Vous vous sentez déjà mère et vous avez envie de vous enfermer dans un cocon avec votre bébé. Vous êtes inquiète pour votre bébé, son développement, son avenir. Votre but est de créer un cocon pour protéger votre « mini-vous. »

> Vous craignez peut-être une fausse-couche ? Rassurez-vous, les fausses couches ne sont en aucun cas - dans le cadre d’une grossesse évoluant normalement, le résultat de relations sexuelles, même sportives ! Il s’agit, en fait, généralement d’anomalies chromosomiques, ou de problèmes fonctionnels.

 

A lire aussi : 
> Quand baisse le désir sexuel... on fait quoi ?
> Booster sa lbido avec des méthodes naturelles


publicité