publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le tabac et la grossesse : Arrêter de fumer

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. juillet 2013)

Il faut considérer la grossesse comme l'occasion d'arrêter de fumer. Et il n'est jamais trop tard pour arrêter de fumer, même si la grossesse est déjà amorcée. Le mieux, bien sûr, est d'arrêter avant de tomber enceinte.

L'appui thérapeutique d'un médecin spécialisé dans le sevrage tabagique peut s'avérer nécessaire si la dépendance est forte. Le médecin traitant ou le gynécologue peuvent vous aider. On peut aussi essayer un centre spécialisé en tabacologie. Il en existe environ 600 en France. Pour en savoir plus : à lire notre dossier complet : Les consultations anti-tabac. C'est pour vous ?.

Enceinte, il est possible de recourir aux produits de substitution tels que le timbre (patch), toujours moins nocif que la cigarette qui contient, outre de la nicotine, beaucoup d'autres substances toxiques.

A lire aussi nos dossiers :
> S'arrêter de fumer avec patchs, gommes....
> Ne pas prendre de poids à l'arrêt du tabac.

Attention au tabagisme passif


Un homme qui continue de fumer pendant la grossesse de sa partenaire, touche la santé de la femme, et peut altérer la santé de l'enfant en lui imposant un tabagisme passif. Des atteintes du nouveau-né et du jeune sont observés, même si après la naissance, les parents ne fument plus en présence de l'enfant.

Et après la grossesse ?

Une fois nés, les nourrissons soumis à un environnement tabagique présentent une plus grande fréquence de troubles respiratoires. L'arrivée du bébé est donc l'occasion de se motiver mutuellement dans cette difficile bataille qu'est l'arrêt de la cigarette.

Pour ceux et celles qui ont arrêté pendant la grossesse, le défi est de persévérer et de ne pas refumer après l'arrivée de bébé.


publicité