publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Version par manoeuvre externe : les risques et contre-indications

Publié par : Clémentine Fitaire (09. mai 2016)

La version est un acte couramment pratiqué et ne pose généralement aucun problème. Mais elle comporte tout de même certains risques exceptionnels : douleurs abdominales, contractions de l'utérus, des saignements, perte des eaux... qui seront à prendre en considération par le médecin.

La version par manoeuvre externe est contre-indiquée dans les cas d'utérus mal formé ou présentant des cicatrices, en cas de placenta bas inséré...

Autres méthodes pour retourner bébé

A côté de la version par manoeuvre externe, d'autres solutions peuvent être proposées pour que le bébé se retourne.

L'ostéopathie :

cette méthode propose en effet également d'aider l'enfant à se retourner. Cela nécessitera quatre ou cinq séances au cours desquelles le thérapeute manipulera avec douceur les articulations sacro-iliaques et évaluera les spasmes musculaires abdominaux de la femme enceinte.

L'haptonomie :

Cette méthode, qui peut s'inscrire dans le cadre d'une préparation à l'accouchement, peut également aider le bébé à se positionner tête en bas. Pour cela, on vous indiquera des massages doux, des caresses, à effectuer sur votre ventre.
   >> Pour en savoir plus, à lire notre dossiers complet sur l'haptonomie.

L'acupuncture :

En intervenant sur certains points de stimulation, l'acupuncteur pourra aider le foetus à changer de position.
   >> Pour en savoir plus, à lire notre dossier complet sur l'acupuncture et la grossesse.

Des postures :

Enfin, des postures peuvent également favoriser la rotation de l'enfant :

  • Le pont passif : allongée sur le dos, surélevez les vertèbres lombaires de 20 à 25 cm. Restez dans cette position pendant 20 à 30 minutes minutes, deux fois par jour, jusqu'à ce que vous sentiez que bébé a bougé.
  • La position genu pectorale : mettez-vous à genoux en prenant appui sur les mains. Après une détente complète des muscles et une série de respirations amples et profondes, fléchissez les genoux et posez les avant-bras et les coudes au sol. Maintenez la position, et répétez-la trois fois par jour durant deux semaines.

A voir aussi, notre vidéo sur la césarienne : 

Lorsqu’un accouchement par délivrance vaginale naturelle est impossible ou dangereux pour la mère ou l’enfant, une césarienne est pratiquée pour sortir le bébé du ventre de la mère. Explications en images…

A lire aussi : 
> Je risque d'accoucher avant terme 
> Déclenchement de l'accouchement : pourquoi et comment ?
> Le forceps : comment et quand ?

Sources et notes : Grand Livre de la Grossesse, Collège national des gynécologues obstétriciens français, Eyrolles, 2014.


publicité