publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Démarches en cas d'urgence : Ce que vous devez savoir sur les services d'urgence

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (17. juillet 2008)

Les urgences sont le service hospitalier chargé d'accueillir et de prendre en charge les malades et les blessés qui se présentent d'eux-mêmes ou sont amenés par les services de secours (pompiers...).

Dans certains CHU, il existe des urgences spécialisées (maternité, psychiatrie, cardiologie...), dans lesquelles vous pouvez vous rendre ou être orienté directement.

Il existe deux types d'urgence :
> Les urgences vitales,
> Les urgences dites ressenties, qui relèvent de la consultation non programmée.
Le circuit qui est décrit ici peut varier selon les établissements.

 

L'attente aux urgences

Sachez que tout est fait pour diminuer votre temps d'attente.
Mais il reste néanmoins de nombreuses raisons pour que vous attendiez davantage aux urgences que chez votre médecin traitant. En effet, les patients arrivent aux urgences sans rendez-vous et parfois en même temps (par exemple après un accident de la route).

Même si chacun a le sentiment légitime que son cas justifierait une prise en charge immédiate, n'oubliez pas qu'au même moment, les équipes médicales des urgences peuvent être en train de prendre en charge une personne en danger de mort.

Vous pouvez aussi être amené à attendre les résultats des examens qui ont été pratiqués (radiologie, laboratoire) ou la venue d'un spécialiste.

Dans certains cas, le médecin peut différer sa prise de décision, afin de voir comment évoluent vos symptômes, spontanément ou après traitement.

Souvenez-vous que l'on ne vous fera attendre que si votre état le permet. Si vous avez le sentiment que votre état, ou celui de la personne que vous accompagnez, s'aggrave ou se modifie, n'hésitez pas à en informer immédiatement le personnel soignant.

Avant de quitter le service des urgences, n'hésitez pas à poser au médecin toutes les questions qui vous préoccupent.

Après avoir quitté les urgences - et si vous n'avez pas été hospitalisé - n'hésitez pas à rappeler le service si une information vous fait défaut si un nouveau symptôme apparaît ou si vous avez le sentiment que votre état persiste ou s'aggrave malgré le traitement qui vous a été prescrit.



publicité