publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Démarches en cas d'hospitalisation : les visites et l'accompagnement du patient

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (16. février 2010)

Les malades qui le souhaitent peuvent demander, au moment de leur admission ou au sein du service, qu'un proche reste auprès d'eux pendant leur séjour.

Chaque fois que cela est possible - dans le service d'hospitalisation ou au sein de l'hôpital -, un lit pourra être mis à sa disposition, ainsi que des repas. Il sera demandé aux accompagnants de ne pas gêner la dispensation des soins au malade, de ne pas l'exposer à une maladie contagieuse et de ne pas troubler le repos des autres malades.

Attention : ces prestations peuvent être facturées dans certains établissements sur la base d'un tarif forfaitaire. Renseignez-vous auprès de votre établissement. Dans le cas de l'accompagnement d'un malade en fin de vie ou d'une personne présentant un handicap sévère, la mise à disposition d'un lit d'accompagnant dans la chambre du malade est toujours gratuite. En revanche, les repas restent à la charge de l'accompagnant.

Dans les hôpitaux assurant des soins de longue durée, notamment gérontologiques, des structures d'hébergement sont parfois disponibles pour accueillir les familles et les amis des résidents. Renseignez-vous sur les modalités de réservation d'une chambre auprès du cadre infirmier du service d'hospitalisation ou auprès du bureau des admissions de l'hôpital.

Pour en savoir plus sur les objets personnels, les repas, les vêtements et le linge, la culture et les loisirs, le courrier, le téléphone, la télévision ou les cultes à l'hôpital, rendez-vous sur la rubrique "Votre séjour" du site hopital.fr.



publicité