publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tout savoir sur l’IVG: L'IVG avec une opération chirurgicale

Publié par: Clémentine Fitaire (14. septembre 2013)

L' IVG chirurgicale concerne, en France, 60% des avortements.

Dans ce cas, en plus de la consultation avec le gynécologue, vous aurez une consultation supplémentaire avec un anesthésiste. L’IVG chirurgicale peut se faire sous anesthésie générale ou locale.
> Vous aurez un médicament à prendre quelques heures auparavant afin de provoquer une dilatation du col, suivie d’une aspiration.
> Une heure avant l’intervention, vous prendrez un médicament pour vous aider à vous relaxer.

Une journée d'hospitalisation
L’IVG peut se faire en ambulatoire. C'est-à-dire que vous pouvez être admise à l’hôpital ou à la clinique le matin, et en ressortir quelques heures après l’avortement, le jour même.
L’intervention dure entre vingt et trente minutes. Elle consiste en une aspiration de l'oeuf ainsi que des muqueuses contribuant à la nidation de l’œuf dans l’utérus.

Après l’aspiration, vous serez surveillée pendant près d’une heure en salle de réveil. Vous ressortirez le soir même ou le lendemain, avec une ordonnance d’antalgique et de contraceptif.
En effet, il est possible que vous souffriez de douleurs comme celles des règles pendant les quelques jours qui suivent votre avortement. Vous aurez du paracétamol ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour y remédier. Vous aurez peut-être également quelques saignements les jours qui suivent votre IVG.

Un contrôle devra néanmoins être effectué 15 jours à 3 semaines plus tard, afin de vérifier si tout va bien au niveau utérin.

À noter : Cette ivg est prise en charge à 80% par votre Caisse d’ assurance maladie et peut être complétée par votre mutuelle, si vous en avez une.



publicité