publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'adulte surdoué : Les caractéristiques

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (18. janvier 2017)

Un enfant précoce nommée communément « EIP » pour « intellectuellement précoce » deviendra plus tard un adulte à haut potentiel. Il arrive également que le Haut Potentiel ne soit repéré qu'à l'âge adulte. En effet, beaucoup d'enfants HP sont en difficultés scolaires, et échappent, par méconnaissance de l'entourage, au diagnostic.

Les caractéristiques des personnes à haut potentiel Intellectuel sont à la fois visibles et invisibles, assez subtiles le plus souvent. Elle signe une capacité d'analyse rapide et une grande sensibilité au monde environnant.

Il est plus fréquemment retrouvé chez une personne à haut potentiel (adulte surdoué) les caractéristiques suivantes :

  • Une hypersensibilité
  • Une imagination débordante
  • Pensée en arborescence : une pensée en appelle une autre, puis une autre, puis une autre...jusqu'à perdre le fil du sujet initial
  • Une forte capacité créative et une volonté d'innovation
  • Une hyperactivité cérébrale et un investissement important (ou au contraire pauvre) de ses activités
  • La résilience ou la capacité à rebondir malgré les échecs, les drames,
  • Le besoin de maîtrise de ses émotions et de l'entourage
  • Une propension à l'ennui associé à un désintérêt et une difficulté de se concentrer dès lors que l'intérêt n'est pas saisi
  • Un sentiment d'injustice accru et une grande exigence
  • L'hyper-lucidité sur les autres et sur soi-même
  • Un manque de confiance en soi, dans certains cas...

Quel intérêt de le savoir ?

Cela n'a aucun intérêt de savoir qu'un adute est « surdoué », s'il est parfaitement bien dans sa peau... Cependant, beaucoup de personnes à haut potentiel qui s'ignorent, vivent dans l'obscurité. Le fait de passer un test de QI avec un psychologue qui connaît bien cette question, permet de mettre un mot sur l'incompréhension avec laquelle beaucoup d'adultes surdoués sont obligés de composer. Par ailleurs, les adultes surdoués sont plus prompts à souffrir de certains troubles psychologiques : le TDA/H (Trouble Déficit Attentionnel avec ou sans Hyperactivité), le trouble bipolaire, la cyclothymie, la dépression, etc.

L'hyper-lucidité et l'hypersensibilité des adultes surdoués favorisent la difficulté de se concentrer, les variations d'humeur, la déprime, etc.

Le passage d'un test de QI doit se faire prudemment et au cas par cas. Le dépistage psychométrique (QI) constitue une première étape qui est réellement optimisée par un accompagnement de sa différence (accompagnement psycho-affectif de l'enfant, accompagnement parental, accompagnement de carrière pour un adulte surdoué). Il s'agit de permettre à cette personne de trouver les clés de réalisation de ses dons et talents. Mais il s'agit aussi d'améliorer ses capacités d'adaptation et d'intégration sociales, dont il aurait besoin.

Un travail mixte de type bilan et coaching permet à un adulte surdoué de mieux s'approprier son identité, et les besoins corollaires pour réinvestir son talent et développer son potentiel.

La psychanalyse est peu indiquée pour les adultes surdoués. Le coaching ou une psychothérapie médiatisée, basée sur le mindfulness, l'art-thérapie ou l'hypnothérapie sont plus adaptées. D'autres outils ou techniques peuvent aider les adultes surdoués à mieux gérer leur quotidien et leurs émotions : la méditation de pleine conscience, la pratique créative, l'activité physique, les activités en groupe, l'investissement dans un projet à long terme, la mise en place de petits rituels, etc.

À lire aussi :
Soigner sa dépression sans médicaments
La personnalité borderline

Auteur : Ladane Azernour Bonnefoy
Consultant expert : Claire d'Adhémar, neuropsychologue spécialisée dans l'accompagnement des enfants et adultes à haut potentiel.


publicité