publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'adulte surdoué : le test de QI

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (18. janvier 2017)

L'adulte surdoué représente 2,5% de la population, même si ce chiffre est probablement sous-estimé. En effet, bon nombre de personnes HP ne font pas de tests de QI, soit parce qu'ils n'en voient pas l'intérêt, soit parce qu'ils se pensent "bêtes".

Est considéré comme adulte surdoué, une personne qui a un QI supérieur à 130 (et 5% >125). Contrairement à une idée reçue, il n'y a pas plus de HPI dans les milieux sociaux favorisés que défavorisés. Et il y a autant de femmes que d'hommes « adultes surdoués ».

Comment se mesure le QI ?

Les tests dits « psychométriques »  se composent de plusieurs items qui ont pour but d'évaluer les capacités de raisonnement d'un individu, en un temps limité. Il faut savoir toutefois que les tests de QI ne peuvent mesurer tout le potentiel d'un enfant ou d'un adulte surdoué. En effet, des facteurs aléatoires entrent en compte, comme l'émotivité au moment du test, ou la sensibilité et l'expérience du psychologue qui fait passer les épreuves.

Par ailleurs, les items ne peuvent mesurer qu'une partie du potentiel de la personne, par le biais des facultés de raisonnement, par exemple. En revanche, la performance artistique ne peut être réellement évaluée. Pourtant le potentiel d'une personne (enfant ou adulte) peut balayer un spectre très large de capacités autres que la vision en 3 dimensions ou la vitesse de calcul mental...

Il est donc réducteur d'enfermer toute personne dans un chiffre, et l'on peut rencontrer des adultes à haut potentiel (surdoués) dont le QI ne dépassera pas 120 sur l'échelle de Weschler.



publicité