publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Anesthésie générale: Le jour de l’intervention

Publié par: Dr. Nicolas Evrard (02. octobre 2012)

Si vous êtes opéré le matin, vous devrez être a jeun depuis la veille à minuit, ou en tout cas au moins 6 heures avant l'heure de l'opération chirurgicale, pour éviter le risque que le contenu de l'estomac ne remonte dans les voies respiratoires. Il faut également arrêter de fumer quelques jours auparavant afin d'éviter au maximum toute complication. Bien entendu, lorsqu'il s'agit d'une intervention en urgence, ces précautions ne peuvent pas être prises, mais l'équipe chirurgicale en tiendra compte.

L'anesthésie générale est réalisée :
> soit par voie intraveineuse : on vous pose une perfusion par le biais de laquelle l'anesthésiste vous injectera les produits anesthésiants,

> soit par voie respiratoire : l'anesthésiste fait respirer un gaz anesthésiant (type d'anesthésie plus souvent pratiqué chez les enfants pour leur éviter l'appréhension de la perfusion).

L'intubation


L'intubation consiste à introduire une petite canule par la bouche jusque dans la trachée, permettant de mettre en place une respiration artificielle (assistance ventilatoire). Cette intubation est décidée en fonction du type et de la durée de l'intervention chirurgicale. Si cette dernière doit durer pendant un long moment, il est préférable d'intuber le patient. C'est un respirateur artificiel qui assure alors la ventilation des poumons. Puis la sonde d'intubation est ressortie avant le réveil complet : c'est l'extubation .

L'intubation peut provoquer des maux de gorge, une légère toux ou des difficultés de déglutition. Les effets sont réversibles dans les jours qui suivent.



publicité