publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'auto-examen des seins

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (11. octobre 2016)

© Jupiterimages/iStockphoto

L'auto-examen des seins (inspection et palpation) ne remplace ni la visite annuelle de gynécologie, ni les explorations plus poussées que sont la mammographie ou l'échographie. C'est une démarche personnelle complémentaire.

Pourquoi pratiquer l'auto-examen des seins ?

Cet auto-examen des seins est avant tout une façon de mieux connaître ses seins, leur anatomie, leur texture et consistance, et leurs petites particularités individuelles. Et de s'impliquer dans sa santé !

En effet, toute modification constatée (petite boule, écoulement, ride cutanée...) doit amener à consulter. On pense, bien sûr, toujours au cancer, mais dans la majorité des cas, le médecin retrouve un kyste bénin ou une mastose (surtout après 40 ans), ou un adénofibrome (surtout avant 30 ans) qu'il conviendra de surveiller. L'auto-examen des seins ne doit pas être perçu comme une inspection anxiogène, mais plutôt comme un geste éducatif de prévention témoignant d'une participation volontaire à son suivi médical.

Quand faire l'auto-examen des seins ?

Quand faire cet auto-examen des seins ? Tous les mois, c'est mieux, mais tous les 2 ou 3 mois, c'est déjà bien si on le pratique correctement. On le fait lorsque le sein est souple, 2 à 3 jours après les règles, et après la ménopause à date fixe, en début de mois, par exemple. On commence dès 20 ans, et on continue aussi tard que possible, car le risque du cancer du sein ne diminue pas avec l'âge.

Auto-examen et cancer

Une autopalpation négative - on ne trouve rien d'anormal - ne doit surtout pas dispenser de se rendre une fois par an, à une consultation de gynécologie, et encore moins de faire régulièrement les examens d'imagerie médicale recommandés (comme une mammographie).

Une main experte détecte au mieux une grosseur de 1 cm, tandis qu'avec les progrès de la mammographie, on est capable de repérer une lésion débutante de 2 ou 3 mm ! La mammographie après 40 ans, et a fortiori après 50 ans, reste l'examen privilégié de la détection des tumeurs du sein. L'examen clinique est complémentaire.

Découvrez dans notre dossier comment faire un auto-examen des seins simple et efficace !

A voir : notre vidéo sur le nodule du sein :

Un nodule au sein signifie qu'il existe une boule dans la glande mammaire, mais il ne caractérise pas le type de l'anomalie. Alors, quand faut-il s'inquiéter ? Nous avons demandé les conseils d'un expert, le Dr Marc Espié, oncologue.

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans notre FORUM CancerUn médecin vous répond ou ou un autre Forum thématique de votre choix !

Auteur : Hélène Hodac. Mars 2014.
Consultant expert : Dr Alain Tamborini, gynécologue. Auteur de "800 questions au gynécologue", Marabout.
Mise à jour : Dorothee Gebele, 11 octobre 2016



publicité