publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Autotest VIH : les 10 infos à connaître

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. septembre 2015)

© Jupiterimages/iStockphoto

L'autotest qui permet de détecter une infection par le virus VIH (du sida) vendu en pharmacie est désormais à disposition de tous. Cet article fait le point sur ce qu'il y a de plus important à savoir concernant cet autotest.

Voici les 10 principales infos à connaître sur ce nouveau test :

1 - L'autotest VIH est disponible sans ordonnance
Tout le monde peut aller l'acheter dans une pharmacie, sans prescription médicale.
Au moment de l'achat, le pharmacien vous donnera sûrement quelques informations sur ce test, sur son utilisation, sur le résultat du test, etc. Il ne le fera pas au comptoir, mais dans un espace confidentiel de la pharmacie. En tout cas, c'est ce qui est "officiellement" recommandé...

2 - Ce n'est pas compliqué à faire
Le test n'est pas compliqué à effectuer, dans la boîte existe une notice où tout est expliqué et détaillé. Dans la boîte, on trouve tout le matériel dont on a besoin pour réaliser cet autotest.
Il faut commencer par désinfecter le bout d'un doigt avec une lingette fournie dans la boîte, puis se piquer le bout de ce doigt avec la petite aiguille aussi prévue dans la boîte. La goutte de sang du bout du doigt est prélevée avec l'embout du testeur. Enfin ce testeur est fixé à un petit socle contenant le réactif. Ce dernier va révéler ou non la présence d'anticorps VIH.

3 - On a le résultat au bout de 15 minutes
C'est le temps que met le réactif pour agir : une barre signifie que le test est négatif ; deux barres, c'est positif.

4 - Il est inutile d'être à jeun pour réaliser ce test
Rien à voir avec un dosage du taux de sucre ou de cholestérol dans le sang...

5 - L'autotest VIH n'est pas remboursé
Ce test n'est pas gratuit, n'est pas pris en charge par l'Assurance maladie. Il est en prix libre en pharmacie, il coûte en moyenne de 25 à 27 euros.

6 - Une personne mineure peut acheter ce test sans l'accord de ses parents
Dans ce cas, le pharmacien informera le jeune sur le VIH, les risques de contamination dans un lieu confidentiel de la pharmacie et donnera éventuiellement des informations pour être orientée vers une association ou une structure de soins permmetant accueillir ce jeune en cas de test positif.

7 - L'autotest VIH est fiable à condition...
... d'avoir été utilisé correctement, conformément à ce qui est indiqué sur la notice.
Ce test détecte les anticorps des virius VIH1 et VIH2. Il est important de savoir qu'entre le moment de la contamination et la présence d'anticorps détectables pas ce test, il faut attendre 3 mois (temps de la séroconversion). Aussi, cet auto-test ne pourra pas être considéré comme valable pour détecter d'éventuels anticorps durant cette "fenêtre de séroconversion".
Enfin, même si ce test est vraiment très performant, il ne peut être considéré colmme faible à 100%. C'est pour cette raison qu'en cas de positivité, une prise de sang avec un test Elisa de 4ème génération doit être effectué.

8 - Quand le résultat du test est négatif cela signifie qu'il n'y a pas eu de contamination par le virus VIH. Mais s'il y a eu un comportement à rsique ou une exposition accidentelle dans les 3 mois précédents ce test, ce dernier ne pourra pas révélé l'éventuelle contamination au VIH par la présence d'anticorps (lire explication au point 7).

9 - Cet autotest peut s'acheter sur internet, sur un site de pharmacie.
Mais attention de ne pas acheter cet autotest sur un site "sauvage" qui n'est pas lié à un site de pharmacie ! Le risque est d'acheter alors un test qui n'est pas valable, pas fiable ! Cliquez sur ce lien pour connaître les sites de pharmacies qui, en France, on le droit de vendre des médicalments en ligne.

10 - Il est inutile de faire cet auto-test VIH juste après un risque de contamination
Ce test étant capable de détecter les anticorps du virus du Sida (VIH), en cas de contamination, il faut attendre que ces anticorps aient été produits par l'organisme contaminé. En moyenne, on estime qu'il faut attendre 3 mois après l'événement qui aurait pu causer une contamination, avant de pouvoir utiliser ce test avec fiabilité. En revanche, en cas de risque de contamination très récent (moins de 48 heures), contactez Sida Info Service au 0 800 840 800 pour évaluer correctement ce risque et connaître la démarche à suivre, ou rendez-vous dans un service d'Urgence. En effet, si le risque de contamination date de moins de 48 heures, il est possible de bénéficier d'un traitement post-exposition.

Pour plus d'informations, ou en cas de test positif, il faut contacter son médecin traitant ou Sida Info Service au 0 800 840 800. Une prise de sang sera effectuée, et une prise en charge médicale mise en route.

En France, 150 000 personnes vivent avec le virus du VIH. 30 000 d'entre elles ne le savent pas, cet autotest VIH devrait permettre de faire baisser le nombre de personnes qui ne sont pas diagnostiquées, et de diminuer les nouveaux cas de contamination qui restent toujours élevés en France (plus de 6 000 nouveaux cas chaque année).

Pour en savoir plus :
> HIV - Sida : les adresses utiles
> Témoignages de personnes séropositives

Auteur : Dr Nicolas Evrard


Sources et notes :
> Site du Service-Public.fr - septembre 2015.
> Auto-tests de dépistage de l'infection par le VIH. Questions-Réponses, HAS, mars 2015




publicité