publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La cardiopathie congénitale

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (15. juillet 2014)

© Jupiterimages/Digital Vision

Une cardiopathie congénitale correspond à une malformation du coeur en raison d'un problème de développement lors de la croissance foetale. Une cardiopathie congénitale touche près de 8 naissances sur 1 000.

Ces malformations cardiaques sont rarement héréditaires.

Aujourd'hui, elles sont souvent détectées avant la naissance. C'est grâce aux progrès de la surveillance de la grossesse et du diagnostic prénatal que l'on détecte durant la grossesse une cardiopathie congénitale chez le foetus. L'objectif est de permettre la meilleure prise en charge possible dès la naissance, des nourrissons porteurs d'une cardiopathie congénitale.

Différentes cardiopathies congénitales

Les cardiopathies congénitales sont diverses, allant de la simple anomalie bénigne jusqu'à la malformation grave... pouvant compromettre la survie du nouveau-né.

Il peut s'agir d'un canal artériel persistant, d'une communication interauriculaire (les deux oreillettes du coeur communiquent entre elles), d'une communication interventriculaire (les deux ventricules du coeur communiquent entre eux), d'un canal atrioventriculaire.

Un exemple de cardiopathie congénitale : la communication interventriculaire. Le sang passe directement d'un ventricule à l'autre, mélangeant les sangs artériel et veineux. A la naissance, la cloison interventriculaire ne s'est pas obstruée... les sangs se mélangent, c'est que l'on appelle la "maladie bleue". Cette malformation cardiaque nécessite une prise en charge chirurgicale rapide et efficace.

Autre cardiopathie congénitale : la tétralogie de Fallot qui se caractérise, comme son nom l'indique, par quatre anomalies.

  • Une communication entre la cloison des deux ventricules.
  • Une malposition de l'aorte.
  • Un rétrecissement de l'artère pulmonaire.
  • Une augmentation anormale du ventricule droit.

Cette cardiopathie congénitale concerne 1 naissance sur 4 000.

En fonction de l'âge auquel est effectué le diagnostic, la prise en charge diffère. Une première opération chirurgicale peut être généralement indiquée dès la naissance en cas de diagnostic prénatal.

En fait, il existe d'autres formes de cardiopathie congénitale.
 

Voir aussi la vidéo sur les cardiopathies congénitales :

Cardiopathie congénitale: vidéo

Auteurs : Marie Louveau et Dr Nicolas Evrard. 



publicité