publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La convention médicale 2011 : La convention médicale sert à quoi ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Interview du Docteur Roger Rua, secrétaire général du Syndicat des Médecins Libéraux et médecin généraliste, spécialiste en médecine du sport.

Qu'est-ce qu'une convention médicale ?
Dr. R. Rua : La convention médicale est un accord signé entre les partenaires sociaux, la sécurité sociale (Assurance Maladie) en particulier, les syndicats de médecins libéraux, et l'UNOCAM* (association des organismes d'assurance maladie complémentaires).
La médecine libérale concerne les médecins qui exercent en cabinet, en maison de santé, ou en clinique privée. Il est possible de pratiquer hors convention, mais cela reste très rare.
Cet accord signé correspond à un cadre destiné à régir les relations entre le médecin libéral, l'Assurance Maladie, et le patient.
On pourrait dire que la convention médicale met en musique les choix de remboursements, les honoraires, les attentes citoyennes et sociétales.
La durée de vie d'une convention est de 5 ans, ce qui permet de renouveler et d'adapter le cadre régulièrement. La convention médicale doit en effet s'adapter sans relâche aux conditions financières de la sécurité sociale, pas en très bon point en ce moment, à la santé publique sans cesse évolutive, et aux évolutions sociétales.
La convention médicale est donc une entreprise mouvante et vivante qui nécessite un réaménagement permanent, même au cours d'un même mandat de 5 ans.

A quelles problématiques répond cette nouvelle convention médicale ?
Dr. R. Rua : En plus de fournir un cadre de soins aux patients, cette convention médicale 2011 a un triple objectif : social, sanitaire, et financier.
L'objectif social est d'améliorer l'accès aux soins des plus financièrement défavorisés, notamment en renforçant les possibilités de dispense d'avance des frais, ou encore par le biais d'une meilleure maîtrise des dépassements d'honoraires.
L'objectif sanitaire répond aux problématiques de santé publique actuelles : essor des maladies chroniques telles que le diabète, prescriptions médicamenteuses insuffisamment réglementées, territoires désertés par l'offre de soins, etc.
Mais cette année, nous sommes aussi face à une contrainte financière de taille, puisque les recettes de la sécurité sociale ont fortement diminué depuis la crise laissant un ‘trou de la sécu' encore plus vaste qu'il ne l'était.
La nouvelle convention médicale a donc aussi une mission économique, celle de réguler les dépenses de santé.



publicité