publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Dérèglement hormonal: Les symptômes

Publié par: Dr. Nicolas Evrard (09. août 2015)

Un dérèglement hormonal peut engendrer toute sorte de symptômes. Parfois, ce dérèglement peut ne provoquer aucun problème, alors qu'il existe réellement un dysfonctionnement hormonal. C'est le cas par exemple du diabète qui, à un stade précoce, n'engendre aucune manifestation clinique particulière.

D'autres fois, les symptômes conduisent à s'inquiéter et à consulter. Mais ces manifestations ne sont pas forcément typiques, spécifiques d'un dérèglement hormonal. Et le diagnostic peut être difficile à établir. Ainsi, une fatigue, la sensation d'avoir souvent froid, un coeur qui bat lentement... peuvent être les signes d'une hypothyroïdie. Des battements cardiaques irréguliers peuvent être le symptôme d'un dérèglement hormonal, comme une hyperthyroïdie. Des bouffées de chaleur peuvent être le signe d'une baisse des oestrogènes chez la femme, etc.

Des signes touchant la peau, peuvent les signes d'un dérèglement hormonal : comme la perte de sourcil en cas d'hypothyroïdie. Ou une pigmentation de la peau, en cas de fonctionnement anormalement insuffisant des glandes surrénales.

Chez le médecin


Après analyse des symptômes et un examen clinique, le médecin peut s'orienter vers un trouble hormonal. Pour en avoir la certitude, une prise de sang sera indispensable. Des examens d'imagerie médicale pourront aussi être réalisés.

Un médecin généraliste peut prendre en charge tout patient pour établir un diagnostic. Mais une fois le problème identifié, un endocrinologue (spécialiste des troubles hormonaux) est le plus souvent consulté. D'autres fois, la personne peut être adressée à un gynécologue (en cas de ménopause, ou de dérèglement des hormones féminines), un pédiatre (si le trouble hormonal concerne un enfant), un uro-andrologue (en cas d'anomalie concernant les hormones masculines).



publicité