publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le don du sang

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

© Jupiterimages/iStockphoto

Selon les chiffres du ministère de la Santé, les dons du sang en France s'élèvent à 3 millions par an, et permettent de sauver de nombreuses vies. Qui peut donner ? Comment se déroule le don ? Réponses...

Le sang est une composante vitale de l'organisme. Et dans certaines situations, le sang ou certains de ses composants, peuvent venir à manquer cruellement, c'est le cas par exemple des accidentés de la route, des grands brûlés, ou encore des personnes souffrant de pathologies, comme certains anomalies génétiques qui affectent les cellules sanguines, des cancers... qui peuvent nécessiter une transfusion de sang, ou de certains éléments spécifiques extraits du sang (plaquettes, globules rouges...). Chaque année en France, environ 500 000 personnes bénéficient de ce traitement.

En France, on estime qu'environ 10 000 dons de sang se font par jour !

Cependant, il n'est pas rare que les établissements de soins français manquent de poches de sang. Et il n'est pas rare que l'Établissement Français du Sang (EFS) lance des demandes expresses de dons de sang à certaines périodes de l'année. L'organisation des dons de sang s'effectue sous la responsabilité de l'EFS.

A noter que pour promouvoir le don de sang, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé depuis 2004, la Journée mondiale des donneurs de sang, qui a lieu chaque année le 14 juin.

Les règles éthiques du don de sang

En France, le don de sang s'effectue selon des règles éthiques très strictes : le don de sang est anonyme (l'identité du donneur - comme du receveur - est seulement connu de l'EFS). Il est gratuit, s'appuyant sur le bénévolat. Et enfin il est volontaire, le don de sang ne devant être lié à aucune contrainte.

A noter que ce don de sang volontaire et gratuit ne se pratique que dans 40 pays environ dans le monde ! L'OMS souhaite étendre cette règle à d'autres pays.




publicité