publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'endocrinologue : comment exerce-t-il ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. avril 2016)

L'endocrinologue exerce comme beaucoup de médecins spécialistes. Il accueille les patients qui ont suivi ce que l'on appelle le parcours de soins. Généralement, on commence par consulter un médecin généraliste qui, en fonction des symptômes que l'on présente, peut penser à un trouble endocrinien (hormonal). C'est généralement avec d'autres examens, comme une prise de sang, que le diagnostic sera confirmé.

Ainsi, en cas de problème thyroïdien, de surrénale, de l'hypophyse... le patient est adressé chez un endocrinologue. Après un examen clinique, des explorations complémentaires peuvent être prescrites : prise de sang, radiographie, scanner, échographie, ou IRM. En cas de nodule de la thyroïde par exemple, ce médecin peut effectuer une ponction pour analyser les cellules présentes dans ce nodule, savoir s'il est cancéreux ou pas.

Enfin, côté thérapeutique : selon le problème, le médecin peut prescrire des médicaments, ou proposer une intervention chirurgicale pour enlever la tumeur glandulaire à l'origine des troubles, etc.

En cas de maladie métabolique, des recommandations nutritionnelles et d'hygiène de vie sont souvent associées aux autres traitements. C'est le cas, par exemple, en cas d'hypercholestérolémie ou de diabète.

Quand l'endicrinologue s'est spécialisé dans les problèmes de stérilité chez la femme, il réalise le bilan médical, et met en place éventuellement le traitement hormonal nécessaire.

La surveillance de ces différents problèmes de santé et de leur traitement peut se faire par le médecin généraliste ou l'endocrinologue lui-même, surtout si le traitement nécessite d'être modifié, réajusté.

Sources et notes :
> Atlas de la démographie médicale en France. Situation au 1er janvier 2014, Conseil National de l'Ordre des Médecins.



publicité