publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Escherichia Coli: Une infection à Escherichia Coli

Publié par: Dr. Nicolas Evrard (12. mars 2013)

On parle d'infection à Escherichia Coli, lorsqu'un type pathogène (qui engendre une maladie) de cette bactérie, envahit le corps humain et provoque alors différents symptômes.

Les atteintes les plus fréquentes sont l'infection intestinale - classiquement responsable de diarrhée – et l' infection urinaire féminine. Les organes adjacents ( vésicule biliaire, trompes utérines, etc.) peuvent être atteints secondairement. Plus rarement, Escherichia Coli peut être responsable de méningites chez le nourrisson.

Parmi les plus féroces, certaines bactéries Escherichia Coli induisent, par l'émission de toxines, leurs méfaits dans le sang. Ces toxines traversent la barrière intestinale et touchent d'autres organes, tels que le rein, mais aussi des cellules sanguines.

Origine de la contamination


L'endroit privilégié de la bactérie Escherichia Coli est l' intestin des animaux, point de départ de l'infection chez l'Homme.

Dans une grande majorité de cas, la contamination se fait par l'ingestion d'aliments contaminés par des déjections animales. Il peut s'agir de légumes non lavés et non épluchés (laitue, tomates, concombres, etc.), de viandes insuffisamment cuites, ou encore de graines germées (soja... ) non rincées.

Les mains (aussi !) peuvent être le vecteur d'Escherichia Coli, par le contact avec un animal infecté, ou d'homme à homme, par de simples mains serrées.

L'infection urinaire par Escherichia Coli résulte quant à elle, d'une contamination locale par la circulation des germes intestinaux jusqu'aux voies urinaires (l'urètre).



publicité