publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'infection nosocomiale : Les infections nosocomiales exogènes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (19. mars 2015)

Les infections nosocomiales exogènes correspondent à des infections provenant de germes d'autres personnes (personnel soignant, autre malade, visiteur...), elles sont fortement corrélées à la promiscuité et à la concentration de personnes malades. Le respect des règles d'hygiène reste le premier moyen de lutte contre ce type d'infections.

Le problème de la résistance aux antibiotiques


Les micro-organismes en cause dans les infections nosocomiales ne sont pas différents de ceux des autres types d'infections, dans plus de la moitié des cas, elles sont liées à des bactéries bien connues : des entérobactéries, les bactéries du tube digestif (dont le chef de file est le colibacille, Escherichia coli), le staphylocoque doré (dont 25 % de la population est porteur sain) et Pseudomonas aeruginosa, une bactérie souvent présente dans les environnements humides.

En revanche, la résistance est une problématique plus aiguë en établissement de soins : un patient sur deux est en effet traité aux antibiotiques (en traitement curatif ou préventif), ce qui favorise l'émergence de bactéries résistantes dont la dissémination est elle-même amplifiée par la concentration d'une population fragilisée et nécessitant des soins.



publicité