publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La rate : Une augmentation de volume

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. septembre 2014)

La rate peut augmenter de volume – on parle de splénomégalie, dans certaines maladies. Comme en cas de mononucléose infectieuse. Mais aussi d'autres maladies infectieuses, comme une leishmaniose, ou encore en cas de pathologies avec destruction excessive des globules rouges. Ou une leucémie...

Un organe fragile


La rate est un organe fragile et très vascularisé. Lors d'un choc violent ou d'un accident de la route, la rate peut se rompre. Une hémorragie survient alors et si la personne n'est pas prise en charge rapidement, cela peut être fatal. Il faudra alors réaliser en urgence une splénectomie, c'est-à-dire une ablation chirurgicale de la rate.

Dans d'autres affections, on peut être amené à enlever la rate : en cas de purpura thrombopénique sévère par exemple, parfois en cas de cancer situé à proximité (estomac, pancréas). On peut aussi ôter la rate à des fins diagnostiques : dans le cas de certains lymphomes, l'analyse de la rate permet un diagnostic précis.

Il faut savoir qu'il est possible de vivre sans rate, à condition de suivre quelques précautions strictes, en particulier se protéger contre les infections, grâce à des vaccins.

En médecine chinoise


A noter que pour la médecine chinoise, la rate est un organe spécifique qui a une fonction très particulière,et très différente des propriétés identifiées dans la médecine occidentale. En acupuncture, on peut agir sur cet organe en piquant des points qui se situent sur le méridien de la rate (sur le membre inférieur et l'abdomen).

Auteurs : Laetitia Demma et le Dr Nicolas Evrard.

Sources et notes :
> H. Coignard-Beihler et al, Infections chez le patient splénectomisé.
> Splénectomie : le généraliste doit jouer un rôle essentiel dans le suivi, Revue du praticien, 2008. 58, 2209-14.



publicité