publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Les papillomavirus : vaccin et traitement

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (08. août 2016)

De nombreuses lésions dues au papillomavirus passent inaperçues et guérissent toutes seules, c'est ce qui explique leur transmissibilité aussi facile. Mais l'immense majorité des cancers du col de l'utérus sont dus à HPV.

Le dépistage du cancer du col est très important, un examen gynécologique périodique avec un frottis cervical est le seul moyen, il est simple et peu coûteux : il permet de découvrir des cancers débutant et de les traiter sans tarder.

Le traitement du papillomavirus 

Les condylomes sont enlevés avec des produits chimiques soit par le médecin, soit par le patient lui-même avec un produit prescrit par un médecin.

Les lésions du col de l'utérus sont traitées par la cryothérapie (application d'azote liquide) par le laser voire par la chirurgie : il est parfois nécessaire d'ôter une partie du col en pratiquant une conisation ; parfois il faut enlever tout le col.

Après le traitement, il se peut que le virus soit toujours présent même si les condylomes ont disparu. Il est donc important de surveiller la réapparition des lésions pendant plusieurs mois après la résection.

D'autres traitements stimulateurs de l'immunité sont actuellement en cours de développement.

Le vaccin contre le papillomavirus

Un vaccin (fabriqué par deux laboratoires pharmaceutiques différents) capable de protéger contre certains papillomavirus (en particulier les plus courants responsables du cancer du col ; un des vaccins protège en plus des condylomes) est disponible et remboursé par l'assurance maladie.

Vaccin contre le HPV : quand et pour qui ?

Ce vaccin contre le HPV est indiqué chez les jeunes filles et jeunes femmes entre 11 et 13 ans. Ou en rattrapage entre 14 et 19 ans.

A savoir : mfême si ce vaccin est efficace, il n'assure pas une protection à 100 %. Et un suivi gynécologique, avec des frottis périodiques, reste recommandé.

La vaccination se fait :

> Pour le vaccin quadrivalent (Gardasil®) :
Entre 11 et 13 ans révolus : deux doses espacées de 6 mois.
Entre 14 et 19 ans révolus : trois doses administrées selon un schéma 0, 2 et 6 mois.
A noter qu'un vaccin nonavalent capable de protéger contre un plus grand nombre de papillomavirus oncogènes, permettant encore une meilleure protection contre le cancer du col, devrait bientôt être commercialisé.

> Pour le vaccin bivalent (Cervarix®) :
Entre 11 et 14 ans révolus : deux doses espacées de 6 mois.
Entre 15 et 19 ans révolus : trois doses administrées selon un schéma 0, 1 et 6 mois.

Voir aussi cette vidéo sur le frottis :

Le Pr Bernard Hédon, gynécologue-obstétricien au CHU de Montpellier et Président du Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français, explique tout ce qu'il faut savoir sur le frottis.

Le frottis cervico-vaginal est un examen qui permet de dépister le cancer du col de l'utérus. A partir de quel âge doit-on faire un frottis et à quelle fréquence ? Nous avons demandé à l'expert...

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS MST, Sexualité ou Un médecin vous répond !

A lire aussi nos dossiers :
> Le dépiastge du cancer du col utérin.
> Le frottis (vidéo).
> La première consultation gynéco


publicité