publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Les papillomavirus

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (30. novembre 2015)

Les papillomavirus humains (HPV) sont un groupe de petits virus à ADN se divisant en 2 familles : ceux qui affectent la peau (verrues et molluscum contagiosum) et ceux qui affectent les muqueuses. Il existe plus d'un centaine de papillomavirus différents.

Une maladie très fréquente


Les HPV sont répandus dans le monde entier. Les infections à papillomavirus touchent très fréquemment les femmes jeunes. C'est une maladie sexuellement transmissible très répandue.
Les bébés peuvent être infectés par leur mère lors de la naissance, mais c'est très rare.

Les infections muqueuses à papillomavirus sont des maladies sexuellement transmissibles ( MST).

Les infections à papillomavirus ne durent généralement que quelques mois : les défenses naturelles de l'organisme suffisent habituellement à les éliminer. A noter qu'il existe un test à usage gynécologique, pour savoir si la femme souffre d'une infection au papillomavirus.

Ils peuvent atteindre le col de l'utérus et créer une infection


Si l'infection persiste au-delà de 12 à 18 mois, la lésion risque alors de se transformer en cancer.

En effet, certains types de papillomavirus humains (HPV16 et HPV18) sont responsables d'environ 70 % des cancers du col de l'utérus. Mais d'autres virus HPV engendrent une infection HPV, comme le 31, 33, 35, 39, 45... (mais ceux-ci sont beaucoup moins courants)

A contrario chez les femmes non infectées le risque d'apparition de cancer du col de l'utérus est quasiment inexistant.

Le cancer du col de l'utérus est le 2ème cancer le plus fréquent chez la femme dans le monde. En France, il existe environ 3 000 nouveaux cas par an.

A noter aussi qu'environ 1/3 des cancers de la gorge (de l'oropharynx) seraient dus à une infection par ces papillomavirus oncogènes.



publicité