publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le toucher vaginal

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (14. octobre 2014)

Le toucher vaginal est pratiqué par le médecin lors d'un examen gynécologique. Il permet au médecin de palper l'intérieur du vagin, mais aussi les organes avoisinants. C'est un examen souvent pratiqué, pas très agréable, mais non douloureux.

Comment se passe un toucher vaginal

Avant de réaliser cet examen, le médecin pose des questions à la patiente sur sa santé, les motifs de sa consultation, ses troubles... Il va ensuite l'examiner, palper son ventre...

Pour réaliser un toucher vaginal, la femme se tient allongée sur le dos, les jambes écartées fléchies sur le lit d'examen, ou en position gynécologique, les pieds calés dans les étriers.

Le médecin enfile un gant et palpe l'intérieur du vagin avec l'index et le majeur généralement. Lors d'un toucher vaginal, le médecin examine la souplesse du vagin, l'aspect du col de l' utérus situé au fond du vagin, va détecter une éventuelle zone indurée, ou douloureuse, il va rechercher une éventuelle tuméfaction, la perception d'un volume ou d'une masse anormale.

A la fin de l'examen, le médecin regarde si sur le gant, il y a la présence de sang ou pas.

Dans quels cas ?

Un toucher vaginal est pratiqué par le médecin quand une patiente vient consulter pour un problème gynécologique. Mais aussi parfois lors d'un examen systématique, même si la femme ne se plaint d'aucun trouble particulier... pour un dépistage d'une éventuelle anomalie.

Un toucher vaginal peut aussi être effectué lors de la grossesse pour un suivi obstétrical pour apprécié l'état du col utérin, pour connaître sa longueur, son ouverture, etc.

Cet examen peut être aussi réalisé pour palper des organes situés à proximité. Par exemple, parfois en cas de suspicion d' appendicite.

Quelques exemples : le médecin pratiquera un toucher vaginal en cas de suspicion de kyste ovarien, de fibrome, de salpingite... de grossesse extra-utérine. Mais à lui seul, un toucher vaginal ne suffit pas pour effectuer un diagnostic. Généralement, d'autres examens seront nécessaires.



publicité