publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Céphalée de la crème glacée : ces maux de tête provoqués par le froid

Publié par : Dorothee Gebele (13. juillet 2017)

© iStock

C’est l’été, il fait beau, il fait chaud... Quoi de mieux qu’une bonne glace ou une boisson ultra fraîche pour se faire plaisir ? On savoure, puis, soudainement, quelques secondes plus tard, un mal de tête lancinant surgit au niveau du front : la céphalée de la crème glacée.

Ceux qui l’ont déjà expérimenté ne se souviennent que trop bien de la douleur que provoque le fameux « gel du cerveau ».

« Céphalée de la crème glacée » ou « Gel du cerveau » : dans la terminologie médicale, on utilise également les termes anglais « Brain freeze » ou « Ice cream headache ».

Mais nous sommes peu nombreux à connaître l'origine exact de ce mal de tête provoqué par le froid.   

La céphalée de la crème glacée, ça vient d'où ?

Le gel du cerveau survient lorsque des aliments très froids (typiquement de la crème glacée ou des boissons servies avec quantités de glaçons) passent au niveau du palais et de la paroi arrière du pharynx où ils provoquent une irritation par le froid et, par le suite, la céphalée causée par le froid.

Si on ne connaît pas les causes exactes de ce phénomène, on sait en revanche qu'il se trouve, dans la paroi postérieure du pharynx, des artères qui pompent du sang vers le cerveau.

Il est possible que la stimulation par le froid provoque un rétrécissement temporaire des vaisseaux : un signal d’alerte pour le corps, car le cerveau a besoin de l’oxygène contenu dans le sang. Conséquence : les vaisseaux se dilatent soudainement afin de pulser davantage de sang dans le cerveau, ce qui augmente la pression dans les vaisseaux sanguins, provoquant ainsi un mal de tête bref et intense, le « gel du cerveau ».

L’irrigation sanguine se régule rapidement par la suite. Et dès que la température corporelle, et donc l’irrigation sanguine au niveau de la tête, se sont normalisés, la douleur diminue pour disparaître d'elle même.

Voici le déroulement typique d’une céphalée provoquée par le froid :

  • Consommation de boissons ou aliments froids
  • Environ 20 à 60 secondes après, apparition d'une douleur lancinante au niveau du front.
  • Diminution de la douleur 20 à 60 secondes plus tard.
  • Dans des cas rares, la douleur peut persister jusqu’à 5 minutes.

Comment éviter la céphalée de la crème glacée ?

Pour prévenir ce douloureux gel du cerveau, il est conseillé de manger et de boire les aliments ou boissons froids lentement et en petites bouchées ou gorgées.

Note : Ce phénomène n’est pas réservé à l’été, on peut également expérimenter une céphalée de la crème glacée en hiver !

D’ailleurs, la céphalée de la crème glacée peut également survenir chez certains sportifs, notamment lors des sports d’hiver ou en plongée dans ces eaux glacées.

Il paraît également que les personnes souffrant de migraines soient plus touchées par la céphalée provoquée par le froid.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> 9 mythes sur le café : vrai ou faux ?
> 10 mauvaises habitudes qui abîment les dents
> Migraine ophtalmique : causes et traitements
> 5 traitements homéopathiques contre la migraine
> Dossier spécial ETE : nos conseils pour passer l'été en toute sérénité


publicité