publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L’exposition prénatale à l’alcool liée à des difficultés scolaires ?

Publié par : Dorothee Gebele (11. avril 2017)

© Shutterstock

L'alcool et la grossesse ne font pas bon ménage. On connaît aujourd'hui les risques de diverses malformations et troubles pour l'enfant à naître suite à la consommation d'alcool pendant la grossesse. Selon une récente étude, l'exposition prénatale à l’alcool aurait également un impact sur la performance scolaire de l'enfant à long terme.

Malgré la prise de connaissance et les mises en garde de plus en plus nombreuses au regard des dangers d’une exposition prénatale à l’alcool (EPA), les chiffres concernant les troubles provoqués par l’alcoolisation fœtale restent alarmants.

On estime que, en France, 8.000 enfants (1% des naissances) par an naissent fragilisés par les effets de l’alcool sur le fœtus, dont près de 10% atteints du Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (SAF).

Ces chiffres sont d’autant plus inquiétants que de nouvelles études démontrent toujours et encore l’impact néfaste de l’alcool pour l’enfant à naître :

  • retard de croissance,
  • retard mental et/ou psychomoteur,
  • malformations cardiaques,
  • déformations crâniennes,...

... mais aussi des troubles du comportement peuvent être la conséquence d'une consommation d'alcool pendant la grossesse.

L'alcool pendant la grossesse augmente les risques d'un accouchement prématuré ou de fausse couche.

Une étude comparant les performances scolaires des enfants

Une récente étude a comparé la réussite scolaire d’enfants dont la mère a eu une forte consommation d’alcool pendant la grossesse à celle d’enfants sans exposition prénatale à l’alcool, puis a étudié les régions cérébrales susceptibles d’avoir une incidence sur la performance scolaire.

Los de cette étude, deux groupes d’enfants, des garçons et des filles âgés de 8 à 16 ans, ont été évalués : 67 enfants ayant subi une forte exposition prénatale à l’alcool, 61 enfants n’ayant pas été exposé à l’alcool avant la naissance. Ces enfants ont été soumis à différents tests standard (lecture, orthographe, mathématiques...) pour ensuite comparer leurs résultats. Une imagerie cérébrale a en outre été effectuée chez un échantillon d’enfants afin d’examiner le lien entre la structure corticale du cerveau et la performance scolaire.

Résultats :

Les tests ont démontré que les performances des enfants ayant subi une exposition prénatale à l’alcool étaient inférieures dans tous les domaines (et particulièrement dans les exercices mathématiques) à celles des autres enfants. 

Les enfants ayant subi une exposition prénatale à l’alcool (EPA) seraient plus de à risque d’avoir des difficultés scolaires.

L’imagerie cérébrale a, quant à elle, démontré que certaines zones du cerveau sont liées à la performance en mathématiques et en orthographe.

Chez les enfants n’ayant pas subi d’EPA on a constaté le schéma de développement « classique », avec de meilleurs résultats associés à de plus petites surfaces de cerveau, ce qui pourrait être lié au processus de développement typique du cerveau, appelé « Brain pruning* » . 

En revanche, on n’a pas pu observer le même schéma de développement chez les enfants ayant subi une EPA, éventuellement en raison d’un développement cérébral retardé ou atypique qui a été constaté dans le cadre d’autres études.

Le bilan :

Les résultats de cette étude ne font que renforcer les constats déjà révélés dans d’autres études menées sur la plus faible performance scolaire des enfants ayant subi une exposition prénatale à l’alcool, liée à un développement cérébral différent.

* En début de vie, les connexions au sein du cerveau se forment spontanément en grande abondance, mais les synapses peu ou pas utilisées vont être coupées comme les branches d’un arbuste (« pruning » = taille les branches).
** Source : HAS : Fiche mémo – Troubles causés par l’alcoolisation fœtale : repérage 2013.

Auteur : Dorothee Gebele

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Grossesse ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Tabac et grossesse
> La grossesse à risque
> Je risque d'accoucher d'un enfant prématuré
> La fausse couche : causes et symptômes
> Comment reconnaître un enfant en échec scolaire ?

Sources :

Research Society on Alcoholism. "Children prenatally exposed to alcohol more likely to have academic difficulties."
Haute Autorité de Société : Fiche mémo – Troubles causés par l’alcoolisation fœtale : repérage 2013.


publicité