publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hypersensibilité au gluten : "cette maladie existe mais elle n'est toujours pas expliquée"

Publié par : Dr. Ada Picard (20. octobre 2016)

© Shutterstock

« Cette maladie existe, les experts le reconnaissent. Mais l’on n’arrive toujours pas à la caractériser. » Cette maladie, c’est l’Hypersensibilité Non Coeliaque au Gluten. Avec le Jean-Michel Chardigny, directeur de recherche à l’INRA, nous faisons le point sur cette pathologie incomprise.

Incomprise, elle l’est par le grand public, les médecins, mais aussi par les scientifiques. Malgré les nombreuses hypothèses discutées, aucune certitude objective ne pointe son nez. Et pourtant, l’Hypersensibilité Non Coeliaque au Gluten existe bel et bien, nous confirme Jean-Michel Chardigny, directeur de recherches à l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique).

Certaines études relèvent, chez les individus souffrant d’Hypersensibilité Non Coeliaque au Gluten, la présence d’une inflammation intestinale. Cependant, le lien de cause à effet entre inflammation digestive et Hypersensibilité au gluten n’est pas expliqué.

Est-ce l’inflammation qui cause l’hypersensibilité ? Ou est-ce l’inverse ? Pour comprendre, il faudrait identifier les marqueurs biologiques de cette maladie. C’est en ce sens que Jean-Michel Chardigny souhaite orienter les recherches qu’il coordonne à l'INRA. Parmi les autre hypothèses qu'il souhaite élucider, il y a celle du lien entre le gluten et l’Hypersensibilité Non Coeliaque au Gluten.

Est ce réellement le gluten qui provoque les symptômes décrits par ces populations (maux de ventre, ballonnements, problèmes articulaires, etc.) ? Ou sont-ce les Fodmaps – des sucres fermentescibles contenus dans certaines céréales comme le blé – qui sont en cause ? Peut-être. Mais les Fodmaps étant présents dans de nombreux fruits et légumes, Jean-Michel Chardigny prévient : « ce régime est quasiment impossible à tenir ! » dit-il.

Parmi ces nombreux doutes, il est une certitude : que l’industrialisation alimentaire a fait évoluer le blé. Les méthodes de production ont changé, comme la sélection du blé, de même que les procédés de panification. Cependant l’impact des changements du blé sur notre organisme n’a toujours pas été identifié. Si certaines personnes dénoncent une multiplication par 3 du nombre de chromosomes présents dans le blé actuel, Jean-Michel Chardigny relativise : « Très certainement le patrimoine génétique du blé a évolué. Mais le blé reste du blé ».

Propos recueillis le 20 octobre 2016

Bon à connaître : les aliments contenant du gluten

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous sur nos FORUMS Ventre & digestion ou Régime & Nutrition

A lire aussi :

- L'allergie au gluten
- L'intolérance au gluten
- Les aliments contenant du gluten
- L'intolérance au gluten (ou maladie coeliaque)

Pour en savoir plus :

Revoir les ITW de notre enquête #7JoursSansGluten avec :
Norbert Tayrare,
Clemsansgluten,
Virginie Goldet
Ariane Grumbach

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité