publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Levothyrox : L’ancienne formule du médicament controversé de retour le 2 octobre

Publié par : rédaction Onmeda (02. octobre 2017)

© Amazon

Mal de tête, crampe, perte de cheveux, fatigue soudaine et brutale, baisse de la libido, insomnie, pertes de mémoire ou encore lacune de concentration ne sont que quelques-uns des effets secondaires rencontrés par les patients ayant pris la nouvelle formule du Levothyrox, un médicament prescrit dans le cas de maladies touchant la thyroïde.

Alors qu’une enquête judiciaire est en cours, l’ancienne formule retirée du marché français en mars dernier devrait faire, temporairement, son retour dans les pharmacies françaises lundi 2 octobre. Faisons le point sur ce qui pourrait bien être un scandale sanitaire.

Qu’est-ce que le Levothyrox ?

Commercialisé par le laboratoire Merck, le Levothyrox, dont la substance active est la lévothyroxine, est un médicament dont le but est de traiter les problèmes de thyroïde, et plus particulièrement les problèmes liés à une hypothyroïdie, c'est-à-dire à une thyroïde insuffisamment active. Il peut être prescrit dans des cas où il est nécessaire de freiner la production de l’hormone thyréostimuline, également appelée TSH.

Il est également prescrit à des patients ayant eu la thyroïde retirée suite à un cancer de la thyroïde.

Son but est de réguler au mieux le taux de TSH, et d’ainsi permettre à la glande thyroïde de faire son travail sur le système hormonal.

Le Levothyrox peut être prescrit à des adultes, à des adolescents mais également à des enfants. En France, 3 millions de patients prennent quotidiennement ce médicament.

Pourquoi une nouvelle version du Levothyros a-t-elle vu le jour ?

En 2012, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) a réclamé au laboratoire Merck une nouvelle version du Levothyrox afin de rendre le médicament plus stable :

Afin de garantir une stabilité plus importante de la teneur en substance active (lévothyroxine) tout le long de la durée de conservation du médicament, le laboratoire Merck a réalisé, à la demande de l’ANSM, une modification de la formule de Levothyrox. La substance active reste identique.
Cette nouvelle formule sera mise à disposition dans les pharmacies à compter de la fin du mois de mars 2017.Ces modifications ne changent ni l’efficacité ni le profil de tolérance du médicament.” (1)

Ce médicament requiert un dosage très précis pour être efficace et surtout pour ne pas avoir d’effets secondaires sur les patients. Chaque patient prenant du Levothyrox a un dosage unique variable en fonction de l’âge, du sexe, du poids et même des habitudes de vie.

Or, l’écart entre dose efficace et dose néfaste est assez limité sur ce type de médicament.

Fin mars 2017, le laboratoire met donc en circulation la nouvelle version du Levothyrox qui se dote, pour l’occasion, d’un nouvel emballage.

Et c’est là que le bât blesse : sur les 3 millions de patients prenant ce médicament tous les jours, 9 000 ont signalé des effets indésirables liés à la prise du Levothyrox.

En vidéo : les maladies thyroïdiennes

Les maladies thyroïdiennes sont des affections endocriniennes qui touchent la thyroïde : un mauvais fonctionnement de cette glande peut avoir des conséquences sur le poids, l' humeur, le coeur, la digestion, etc. Explications en images...

Des effets secondaires insupportables

Plus de 9 000 personnes ayant pris la nouvelle formule du Levothyrox ont signalé des effets indésirables tels que :

En parallèle, plus de 63 plaintes de malades “contre X” ont été déposées auprès du pôle santé publique pour non-assistance à personne en danger, mise en danger de la vie d’autrui, atteinte à l’intégrité de la personne et tromperie sur les qualités substantielles du médicament aggravée par une atteinte à la santé.

Si les plaintes ont été déposées “contre X”, elles visent pourtant clairement le laboratoire Merck, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) ainsi que l’ancienne ministre de la santé, Marisol Touraine.

L’ancienne formule du Levothyrox de retour en pharmacie lundi 2 octobre

Face au scandale du Levothyrox, Agnès Buzyn a reçu au mois de septembre les associations de malades de la thyroïde ainsi que l’actrice Anny Duperey, également victime des effets secondaires de la nouvelle formule du Levothyrox.

Le 26 septembre dernier, Agnès Buzyn a annoncé le retour en pharmacie de l’ancienne formule du Levothyrox lundi 2 octobre. La ministre de la santé a affirmé sur BFMTV que “des négociations avec les industriels étaient en cours afin qu’il y ait suffisamment de stock pour les patients désirant retourner à l’ancienne formule du Levothyrox”.

L’ANSM a mis en place un numéro vert afin de répondre aux interrogations des patients prenant du Levothyrox. Il s'agit du : 0.800.97.16.53.

Tous les patients n’auront pas accès à l’ancienne formule du Levothyrox en pharmacie

Suffit-il aux patients prenant du Levothyrox de se présenter en pharmacie munis de leur ancienne ordonnance pour récupérer une boite de l’ancienne formule du médicament ? La réponse est non !

Même si leur ordonnance date du mois dernier, ou de la semaine dernière, il leur faudra retourner chez leur médecin traitant ou chez leur endocrinologue.

En effet, les professionnels de santé devraient recevoir une feuille de route présentant les critères d’attribution de l’ancienne formule du Levothyrox.
Cette dernière devrait non seulement définir les conditions d’attribution de l’ancienne version aux patients (tous ne pourraient pas forcément y avoir accès) ainsi que les termes précis à inscrire sur l’ordonnance afin que les patients puissent se rendre en pharmacie et repartir effectivement avec leur boite de l’ancienne formule du Levothyrox.

Pourquoi tant d’encadrement ? La réponse est simple : les stocks que le laboratoire Merck s’est procuré en Allemagne sont limités.

Et après ?

Beaucoup ont salué l’implication d’Agnès Buzyn dans le scandale du Levothyrox et se sont félicités du retour en pharmacie de l’ancienne formule.
Néanmoins, de nombreuses interrogations subsistent.

La première concerne les stocks. Si les patients s’inquiètent de ne pas pouvoir retrouver “leur médicament”, le même son de cloche peut être entendu du côté des pharmaciens qui craignent d’être submergés par les demandes et de ne pas pouvoir y répondre.

La seconde concerne le moment où la pénurie de la fameuse ancienne formule frappera. Que se passera-t-il une fois les stocks de l’ancienne version du médicament écoulés ? La ministre de la santé a répondu à cette question en expliquant que d’autres médicaments seront proposés aux patients en guise d’alternative.

En clair, la remise en circulation de l’ancienne formule du Levothyrox n’est qu’une solution temporaire.

La troisième interrogation concerne les personnes souffrant d’une maladie de la thyroïde dans le monde entier. La nouvelle formule du Levothyrox n’a été commercialisée qu’en France, mais le laboratoire Merck avait bien l’intention de le mettre en circulation dans d’autres pays.

Enfin, la dernière interrogation concerne l’enquête judiciaire en cours et le futur procès du médicament des laboratoires Merck : les victimes du Levothyrox auront-elles gain de cause ?

A voir : cette vidéo sur les traitements de la thyroïde

Un déséquilibre de la production hormonale par la thyroïde peut entraîner des symptômes divers, parfois graves. Il existe des médicaments pour traiter l'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie.

(1) http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Levothyrox-levothyroxine-changement-de-formule-et-de-couleur-des-boites-Point-d-Information

Auteur : Dounia Malki

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Hormones et Thyroïde ou Un médecin vous répond.

A lire aussi :

> La fiche médicament LEVOTHYROX
> La thyroïde : une glande essentielle pour notre organisme
> Hypothyroïdie : quand la thyroïde fonctionne au ralenti
> Les maladies thyroïdiennes (VIDEO)
> Le dérèglement hormonal
> Levothyrox : un équivalent italien importé


publicité