publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le sport intensif causerait une baisse de libido chez l'homme

Publié par : rédaction Onmeda (03. mars 2017)

© Shutterstock

Une récente étude de l’université de Caroline du Nord et publiée dans Medicine and Science in Sport Exercice, montre que les hommes pratiquant une activité physique à haute intensité auraient une vie sexuelle moins active.

Des chercheurs américains ont tenté d’expliquer les effets du sport à haute intensité et des activités sexuelles chez l’homme. Pour cela, ils ont interrogés près de 1.100 hommes -tous âgés de plus de 18 ans - sur leurs exercices et programmes sportifs. Ces derniers ont également dû répondre à des questions autour de leur libido : l’excitation, le désir, l’attraction, la fantaisie, l’envie, l’acte sexuel ou encore le besoin d’intimité.

Les résultats révèlent que les hommes se livrant à moins d’exercices auraient plus de chance d’avoir une libido normale ou élevée que ceux pratiquant du sport sur une base régulière. L’exercice à haute intensité serait alors «significativement» associé à une baisse de libido chez les hommes. 

Selon l'OMS, la notion d'intensité renvoie au pourcentage de puissance ou au niveau d'effort lors de la pratique de l'activité ou de l'exercice physique. L’intensité des différentes formes d’activité physique varie d’une personne à l’autre. Cette intensité dépend de l’expérience antérieure de chacun en matière d’exercice ainsi que de son niveau de forme physique. 

Comment expliquer un tel constat ? 

Les effets bénéfiques du sport pour notre santé ne sont plus à prouver. La pratique régulière d’un sport engendrerait même un « climat favorable » pour améliorer le taux de testostérone. Alors pourquoi l’exercice intense provoquerait-il l’effet inverse chez l’homme ?

 D’une part, les hormones sexuelles seraient mises à contribution comme cela peut être le cas chez la femme. En effet, les femmes très sportives pourraient également constater un dérèglement de leur cycle menstruel voire une aménorrhée.

Une activité physique d'intensité élevée demande un effort important, le souffle se raccourcit et la fréquence cardiaque s'accélère considérablement. Courir, faire du vélo ou nager à vive allure, faire de l'aérobic, soulever ou déplacer de lourdes charges, etc... Voici des exemples d'aexercice physique intente. 

D’autre part, la pratique d’un sport accentue notre fatigue et entrainerait un niveau de testostérone plus bas. Celle-ci étant l’une des hormones de l’effort, il s’avère donc normal de la voir baisser et de constater une perte de puissance chez l’homme. 

Quid de la fertilité ? 

L’étude pose également le débat autour de la fertilité. Pour les chercheurs, les questions de l’exercice sportif  devraient être posées lorsqu’un homme ou un couple effectue une consultation pour infertilité. « Les cliniciens qui traitent les patients de sexe masculin pour les troubles sexuels et / ou les conseils de couples à propos des questions d'infertilité,  devraient tenir compte de l’activité sportif d’un homme comme possible facteur de complication » attestent-ils.

 Alors que certains mettent en avant les bienfaits du sport sur la qualité du sperme, l’excès d’exercices pourrait être nocif aux spermatozoïdes. Leur nombre dans le sperme serait en effet réduit si la température du corps est régulièrement trop élevée. Messieurs, vous savez dorénavant ce qu’il vous reste à faire : pratiquer un exercice régulier mais modéré

Vous avez envie d'échanger, de partager votre expérience ? Rendez-vous dans nos FORUMS SexualitéLibido et troubles sexuels ou Sport 

Auteur : Thibault Verron

A lire aussi 

Baisse de libido : et chez l'homme ? 
Quand baisse le désir sexuel, on fait quoi ? 
Le point G chez l'homme
Couple en crise: quand rien ne va plus ! 
Les bienfaits du sport pour la santé ! 

 


publicité