publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

10 conseils pour garder le moral au retour de vacances

Publié par : rédaction Onmeda (04. août 2017)

© iStock

Vacances calmes et paisibles en bord de mer, expédition sportive au bout du monde ou tout simplement "staycation" (ces vacances à la maison tellement relaxantes) : quelle que soit la destination choisie, la rentrée est toujours un peu difficile. Entre le changement de rythme, de dresscode, d’environnement et les appréhensions inhérentes au retour au travail, le retour de vacances demande un temps d’adaptation.

Au lieu de vous dire que le temps guérira vos maux ou de vous lamenter sur votre quotidien : prenez les choses en main et agissez pour résister au blues post-vacances voire mieux, pour le transformer en élément positif.

Après des semaines de préparation, vos vacances sont là et elles touchent presque à leur fin. Coup de blues et déprime vous gagnent sitôt les mots “rentrée scolaire” ou "septembre" prononcés et vous vous lamentez sur la fin de vos congés ? Pas de panique. D’une part, il est totalement normal de bouder la rentrée et d’autre part, il existe tout plein d’astuces pour contrer le blues post-vacances.

1) Reproduisez les plaisirs des vacances
2) Planifiez votre prochaine escapade
3) Conservez votre état d’esprit
4) Ne vous laissez pas influencer
5) Faites du tri
6) Préparez la reprise
7) Focalisez-vous sur les bons aspects de la rentrée scolaire
8) Fixez-vous des objectifs à atteindre
9) Faites le point sur votre vie
10) Et si vous profitiez de la rentrée pour vous réinventer ?

1) Reproduisez les plaisirs des vacances et intégrez-les dans votre quotidien

Vos vacances sont terminées et elles vous manquent déjà ? Demandez-vous pourquoi et dressez la liste des choses que vous avez le plus appréciées durant vos congés. Etait-ce le petit-déjeuner fait de pain frais et de jus de fruits pressés, le contact avec la nature, la literie moelleuse de l’hôtel ou encore le fait d’avoir du temps pour accomplir certaines tâches ?

Une fois les éléments identifiés, songez à la meilleure façon de les intégrer à votre quotidien. Vous pouvez programmer une balade en forêt le week-end ou une après-midi au parc pour renouer avec la nature, investir dans un grille-pain et une centrifugeuse pour vous chouchouter avec un bon petit-déjeuner tous les matins ou encore essayer d’incorporer certains préceptes de la slow life, cette façon de prendre son temps et de lâcher prise, dans votre quotidien.

Vous pensez que ce ne sera pas la même chose ? Commencez par essayer avant de juger ! Ces petits plaisirs n’ont l’air de rien mais ils peuvent avoir un impact important sur votre qualité de vie.

2) Planifiez votre prochaine escapade

Ce qui vous manque le plus c’est le fait d’être loin de votre appartement, des transports en commun et de ce que vous connaissez ? Pour contrer le blues de la rentrée scolaire, commencez d’ores et déjà à planifier vos prochaines vacances ! Petit week-end ou long séjour, la perspective même d’un nouveau départ et de nouveaux congés vous donnera du baume au coeur.

Autre avantage non négligeable : plus vous planifiez vos vacances à l’avance et plus vous augmentez vos chances de faire des économies !

3) Conservez votre état d’esprit

Plus qu’une image pittoresque faite de plage, de transat et de grasse matinée, les vacances sont avant tout un état d’esprit. Vous ne pensez plus au travail, aux tâches quotidiennes, aux factures, ou encore aux transports en commun. Vous laissez vos pensées voguer tranquillement, vous êtes détendu et moins stressé.

Sachez que cet apaisement n’est pas inhérent aux vacances ! Vous pouvez parfaitement avoir cet état d’esprit toute l’année. Le secret ? Il faut le garder, veiller à ne pas le perdre et surtout y travailler.

Pour rester détendu et lâcher prise, la meilleure option est de pratiquer une activité physique. Natation, course à pieds, équitation, yoga ou encore sport en salle : quelle que soit votre sport de prédilection, faites-en votre moment à vous et rien qu’à vous. C’est durant ce temps-là que vous pourrez déconnecter. Vos pensées seront par la suite plus claires et les idées fuseront.

Autre option : la méditation. De plus en plus populaire, la méditation ne requiert pas de se percher en haut d’une colline. Vous pouvez incorporer 5 minutes de méditation dans votre quotidien, au moment de votre choix, écrire dans un journal tous les matins ou encore vous offrir une séance d’une heure dans un centre spécialisé.

4) Ne vous laissez pas influencer

“Pas trop dur la reprise ?” Cette phrase, vous allez l’entendre souvent. Anodine, elle a pourtant un impact assez conséquent sur l’état d’esprit dans la mesure où elle sous-entend que la reprise est difficile et qu’elle est souvent accompagnée de lamentations autour de la fin des vacances et du retour au boulot. Chacun y va de son commentaire sur la rentrée scolaire, souffle, peste et lorsque le moment de retourner vers son bureau arrive : tout est le monde est abattu et déprimé par la fin des vacances.

Stop ! Pour conservez votre état d’esprit positif, ne vous laissez pas influencer par le blues post-vacances des autres.

Si vous pouvez difficilement demander à vos collègues et amis de ne plus jamais prononcer cette phrase en votre présence, des solutions existent pour limiter son impact sur votre mentalité.

Imaginez que vous êtes protégé par une armure en plexiglas empêchant toutes les ondes négatives de vous atteindre. Prenez part à la conversation sans trop vous impliquer ou si vraiment vous ne pouvez pas y couper, prévenez vos proches que vous avez décidé de voir les choses du côté positif et que vous apprécierez que les lamentations aient lieux sans vous.

Rassurez-vous, ce genre de conversations ne dure jamais longtemps et cesse même d'avoir lieu dès la mi-septembre.

5) Faites du tri

Vous vous dites : encore une tâche de plus à accomplir ? Détrompez-vous ! Le tri a des vertus cathartiques. Si vous en doutez, lisez “La Magie du Rangement” de Marie Kondo qui a changé pas mal de vies.

Un intérieur désencombré, organisé et propre va vous procurer une sensation de bien-être intense et vous enlever un poids des épaules. Rappelez-vous que même si vous passez plus de temps à votre bureau que chez vous, votre intérieur est le lieu dans lequel vous venez vous ressourcer, vous relaxer et recharger vos batteries.

L’accumulation d’objets sans utilité, sens ou valeur à vos yeux contribue à cette sensation d’étouffement et augmente le stress. Libérez-vous de tout cela : jetez, donnez, offrez et appréciez votre intérieur.

Pour vous motiver, rappelez-vous que le tri est comme le sport : on regrette toujours de ne pas l’avoir fait mais on ne regrette jamais de l’avoir fait.

6) Préparez la reprise

Pour contrer le blues post-vacances et reprendre le travail sans sombrer, il n’y a pas de secret : vous devez vous préparer.

Si vous rentrez de vacances quelques jours avant de reprendre le chemin du travail, profitez-en pour retrouver vos marques et votre rythme, à commencer par l’heure à laquelle vous vous levez. Pour que la transition soit moins brutale, réglez votre réveil 15 à 30 minutes plus tôt tous les jours, jusqu’à ce que vous arriviez à l’heure à laquelle vous devez vous réveiller pour aller travailler. De cette manière, vous habituerez progressivement votre corps à un réveil plus matinal.

La veille de votre retour au travail, connectez-vous à votre boîte mail professionnelle et triez tous les messages reçus durant votre absence : supprimez les spams, organisez dans des dossiers les mails que vous devez traiter le lendemain en fonction de leur priorité.

Non seulement cela vous permettra d’arriver plus serein au travail, mais surtout, cela vous permet de vous reconnecter avec votre travail et de vous tenir au courant des éventuels changements qui ont eu lieu durant votre absence.

Pensez également à préparer votre tenue, votre sac à main, votre mallette d’ordinateur ou encore vos dossiers la veille au soir afin d’éviter le stress inutile le lendemain matin.

Pour reprendre de façon sereine le chemin vers le travail, prévoyez également d’arriver plus tôt le jour de votre reprise. Sans pour autant vous mettre au travail, profitez de ces minutes d’avance (et généralement de calme !) pour reprendre vos marques en sirotant un café ou un thé, pour discuter avec vos collègues sur ce qu’il s’est passé en votre absence, bref pour reprendre le travail tranquillement sans être brusqué.

7) Focalisez-vous sur les bons aspects de la rentrée scolaire

Rentrée scolaire ne rime pas qu’avec déclaration d’impôts, transports en commun bondés et boulot.

Si vous pratiquez une activité en club comme du théâtre, vous allez pouvoir vous y remettre et retrouver vos compagnons de troupe.

Si vous avez des enfants, c’est le moment pour eux de reprendre le chemin de l’école et d’apprendre de nouvelles choses.

L’essentiel est de ne pas se focaliser sur les aspects négatifs de la rentrée mais de célébrer les points positifs. N’hésitez pas à dresser la liste de toutes les choses que vous aimez dans la rentrée scolaire et lisez-la autant de fois que nécessaire.

8) Fixez-vous des objectifs à atteindre

Chez les romains, septembre était le mois du commencement. Pour les enfants, septembre est toujours le début de l’année. Cette période de rentrée scolaire ponctuée de nouveautés et de reprises est une source motrice incroyable, alors pourquoi ne pas en profiter pour vous fixer de nouveaux objectifs à atteindre ?

Remise en forme, alimentation plus saine, apprentissage d’une langue étrangère, réalisation d’économies : définissez les challenges personnels que vous désirez accomplir durant l’année scolaire.

9) Faites le point sur votre vie

Le blues post-vacances est devenu un symptôme généralisé : tout le monde en souffre avec plus ou moins d’intensité et il est même considéré comme “normal” de bouder la rentrée scolaire.

Néanmoins, si vous vivez particulièrement mal la reprise, il est important de se demander pourquoi. Est-ce parce que vous détestez votre travail ou votre appartement ? Est-ce parce que votre vie citadine n’est plus en adéquation avec vos attentes et vos désirs ?

Parfois, le blues post-vacances est la face émergée de l'iceberg et cette déprime qui vous ronge est causée par autre chose que cette bonne vieille rentrée scolaire. Trouvez les causes et n’hésitez pas à mettre en place la stratégie adéquate.

10) Et si vous profitiez de la rentrée pour vous réinventer ?

Les vacances sont le moment idéal pour réfléchir sur sa vie actuelle et se demander si l’on souhaite continuer dans la même direction ou prendre une tangente. L’esprit est plus disponible, les pensées sont moins repoussées dans un coin de la tête et les idées viennent d’elles-mêmes.

Envie de changer de boulot ? De reprendre vos études ? De prendre davantage soin de vous ? La rentrée est le moment idéal pour mettre en application tout cela et se préparer. Alors, inscrivez-vous dans une salle de sport, mettez à jour votre CV, consulter les sites d’emploi, préparez votre reconversion : bref, lancez-vous !

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Psychologie ou Bien-être !

A lire aussi :

> Vacances : des effets bénéfiques de courte durée
> 16 phrases à lire (et relire) pour cultiver l'amour slow
> Rituel anti-déprime : 5 idées à adopter !
> La sophrologie contre le stress au travail
> Phobie scolaire : que faire ?



publicité