publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hoquet, chair de poule, cernes, ... Ces signaux que notre corps nous envoie

Publié par : Dorothee Gebele (04. août 2017)

Avoir le hoquet, les articulations qui craquent, la chair de poule, un petit bleu... tous ces petits signaux du corps nous montrent que quelque chose a perturbé le déroulement normal des processus dans notre organisme.

Bien souvent, la cause est anodine et le petit « bobo » passager disparaît tout seul après peu de temps. Et pourtant, il est important d’écouter notre corps attentivement, car parfois, il se peut qu’il nous envoie des signes qu’il ne faut pas négliger.

Notre corps est un mécanisme fascinant : de nombreuses fonctions agissent et interagissent simultanément et sans cesse, la plupart du temps sans aucun problème et sans que nous nous en rendions compte. En vue de la complexité de ces processus, il n’est pas étonnant que des petites perturbations apparaissent de temps en temps dans cet énorme engrenage.

Le plus souvent, vous pouvez ignorez les signes de ces petits dérangements. Mais certains signes devraient vous alerter et vous amener à consulter un médecin – ou à changer votre mode de vie, ou du moins certaines habitudes.

Mais quand est-ce qu’il faut prendre ces petits signaux au sérieux et consulter un médecin ? Vous allez tout savoir…

Les reflux

La cause

Le plus souvent, les reflux surviennent parce que nous avons mangé trop, ou trop vite, trop gras, trop épicé ou trop sucré.

De même, des boissons comme le café ou le thé noir, l’alcool ou des boissons gazeuses sont souvent à l'origine de renvois.

Outre l’alimentation, d’autres facteurs comme le stress ou une grossesse peuvent favoriser les remontées acides.

Quand faut-il agir ?

Si les renvois acides sont trop fréquents et deviennent quotidiens, vous devriez consulter un médecin pour en identifier la cause. Souvent, quelques ajustements du régime alimentaire ou de l’hygiène de vie suffisent pour remédier à ces désagréments.

Les cernes

La cause

La peau en-dessous des yeux est très fine. Lorsque les petits vaisseaux sanguins sont irrigués plus fortement dans cette zone, celle-ci apparaît plus foncée : ce sont les fameux cernes.

Le plus souvent, les cernes surviennent suite à un stress ou une grande fatigue.

Mais le tabagisme ou une perte de poids importante et soudaine peuvent également être en cause.

Chez les enfants, ce sont souvent un nez bouché ou un état de déshydratation qui provoquent les cernes !

Quand faut-il agir ?

Chez les adultes, il est conseillé de clarifier l’origine des cernes si celles-ci apparaissent régulièrement et sans cause apparente.

Chez les enfants, il faut toujours veiller à ce qu’ils boivent suffisamment pour éviter la déshydratation. Lorsque les cernes sont liés à une déshydratation, ou persistent même après la fin d’un rhume, il vaut mieux consulter un pédiatre.

Les ballonnements

La cause

Une mauvaise alimentation ou hygiène de vie sont les causes les plus fréquentes des ballonnements.

Des aliments flatulents, des plats trop gras ou trop sucrés ou encore des repas ingérés à la vite peuvent provoquer des poches d’air – très désagréables - au niveau gastro-intestinal.

Le café et les édulcorants peuvent également provoquer des ballonnements et flatulences.

Des ballonnements peuvent également survenir lorsqu’on avale trop d’air : par exemple en situation de stress ou, chez les nourrissons, lorsqu’ils boivent

Puis, les femmes enceintes souffrent souvent de ballonnements pendant la grossesse, dus en cas aux changements hormonaux.

Quand faut-il agir ?

Lorsque les ballonnements sont persistants, se manifestent soudainement et sans raison apparente, ou lorsqu’ils sont accompagnés de maux de ventre et/ou de vomissements, vous devriez consulter un médecin.

Bon à savoir : nos conseils contre les brûlures d'estomac

Les bleus et ecchymoses

La cause

Une chute, un choc violent, … ou tout simplement une petite collision avec la table basse dans le salon : tout le monde a déjà fait la douloureuse expérience d’un bleu. En termes médicaux, on parle d'ecchymoses. Mais comment s'explique ce phénomène douloureux et inesthétique ?

Provoqués par un traumatisme plus ou moins important, les bleus sont dus à la rupture ou fissure de vaisseaux sanguins superficiels, situés sous la peau : ces vaisseaux endommagés laissent alors échapper du sang qui se répand dans les tissus environnants.

Quand faut-il agir ?

Même si elles peuvent être douloureuses, les ecchymoses ne nécessitent pas de traitement en règle générale : elles s’étendent petit à petit, changent de couleur en passant par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, et finissent par disparaître d’elles-mêmes.

En revanche, il est conseillé de consulter un médecin :

  • Si le bleu se répand très vite : cela pourrait indiquer qu’un vaisseau sanguin plus important est blessé.
  • Si vous avez souvent des bleus, même après un choc minime ou sans raison apparente : cela pourrait indiquer une insuffisance veineuse.
  • Si les ecchymoses sont accompagnées de douleurs fortes ou persistantes

La chair de poule

La cause

La chair de poule est un héritage de nos lointains ancêtres qui avaient… des poils, avec des petits muscles situés à la base de chaque poil. A l’origine, ces muscles étaient probablement activés lorsqu’il faisait froid : en se dressant, les poils permettaient de créer une isolation thermique en emprisonnant une couche d’air plus chaud près de la peau.

Aujourd’hui, nous sommes moins poilus, mais les racines de ces poils sont toujours pourvues de muscles. Et lorsque ces muscles se contractent, c’est la fameuse chair de poule qui apparaît.

Reste à savoir pourquoi ces muscles se contractent : comme chez nos ancêtres, ces muscles réagissent à des stimulations. Ainsi, la chair de poule peut apparaître sous l’effet du froid, du vent, d’une caresse… ou d’émotions fortes comme la joie ou la peur !

Quand faut-il agir ?

Pas du tout. Sauf si vous avez froid, vous êtes alors libre de prendre les mesures adéquates…

Les démangeaisons

La cause

La cause la plus fréquente des démangeaisons est une peau sèche, qui manque d’hydratation. Mais d’autres facteurs comme le stress peuvent également être à leur origine.

Aussi, de nombreuses femmes enceintes connaissent des démangeaisons pendant la grossesse : la texture de la peau change au cours de la grossesse, sans parler du fait que la peau est de plus en plus étirée sous l’effet du poids grandissant.

Enfin, des démangeaisons peuvent être provoquées par des stimulations mécaniques, comme un cheveu qui s’est coincé dans le col, ou un insecte qui se balade sur notre peau…

Quand faut-il agir ?

En cas de peau sèche, une crème adaptée peut remédier au problème. N’hésitez pas à demander conseil à une esthéticienne ou à un dermatologue pour trouver le produit adapté à vos besoins.

Si vous soufrez de démangeaisons persistantes, vous devriez consulter un médecin, surtout si vous avez observé des changements au niveau de votre peau en même temps.

Les articulations qui craquent

La cause

Homme ou femme, jeune ou vieux, les articulations qui craquent font partie de notre vie : un petit étirement du dos, quelques marches d’escalier… Certain(e)s aiment même faire craquer les phalanges des doigts juste pour le plaisir.

Les causes de ces craquements ne sont toujours pas clairement identifiées, mais on soupçonne qu’un déplacement du liquide articulaire en est à l’origine. Une musculature ou des tissus conjonctifs faibles sont une autre piste d’explication.

Quand faut-il agir ?

Si vos articulations craquent et sont en même temps douloureuses ou limitées dans leurs mouvements, vous devriez consulter un médecin.

Une visite chez le médecin est également indiquée si le bruit provenant de vos articulations ressemble plutôt à un grincement qu’à un craquement.

Et dernier conseil : résistez à l’envie de faire craquer les doigt ! Cette habitude peut endommager les articulations à long terme !

Le hoquet

La cause

Lorsque les nerfs phréniques sont stimulés, le diaphragme se rétracte brusquement et provoque… le hoquet.

Et qu’est-ce qui peut stimuler ce nerf ? Des aliments ou boissons froids, des boissons gazeuses ou un repas trop riche…

Une importante consommation d’alcool ou de tabac, ou encore une prise de repas trop rapide peuvent également à l’origine d’un hoquet.

Et n’oublions pas le facteur psychologique : un état de stress peut aussi provoquer le hoquet !

Quand faut-il agir ?

Il existent de nombreux remèdes de grand-mère, plus ou moins efficaces, pour se débarrasser du hoquet. Cela dit, en règle générale, le hoquet disparaît par lui-même dans la plupart des cas.

Mais lorsque le hoquet perdure plus de 48 heures, vous devriez consulter un médecin. Car dans certains cas, des affections plus graves peuvent être à l'origine d'un hoquet ...

Les doigts engourdis

La cause

Des doigts engourdis sont toujours le résultat d’un nerf coincé.

Dormir dans une mauvaise position qui appuie sur le bras ; poser le bras (trop) longtemps sur un rebord étroit (par exemple le dossier d’une chaise) ; des tensions au niveau de la colonne cervicale…

Souvent, il ne faut pas grand chose pour impacter suffisamment les nerfs dans le bras et provoquer un engourdissement des doigts.

Quand faut-il agir ?

Normalement, la sensation d’engourdissement dans les doigts disparaît peu de temps après avoir libéré le bras de sa « mauvaise » position. Si ce n’est pas le cas, un médecin devrait clarifier la cause de cet engourdissement persistant.

Les jambes en coton

La cause

En situation de stress, d’excitation, de grand effort ou de peur, ou lorsqu’on n’a pas suffisamment bu ou mangé… Nous connaissons tous la sensation d’avoir des jambes en coton. Il n’y a rien d’anormal à cela.

Parfois, cette faiblesse dans les jambes est même accompagnée par des vertiges.

Quand faut-il agir ?

Si vous avez fréquemment la sensation de jambes en coton, ou si cette faiblesse dans les jambes persiste alors que le facteur déclencheur (stress, effort...) est passé, vous devriez consulter un médecin.

A voir aussi notre vidéo : D'où viennent les vertiges ?

Les contractions musculaires involontaires

La cause

La paupière qui saute ou le mollet qui tremble… Les tics musculaires sont des phénomènes assez courants, le plus souvent provoqués par le stress, la fatigue ou un (trop) grand effort.

Mais la consommation d’alcool ou un manque de magnésium peuvent également être à l’origine de contractions musculaires involontaires.

Tout comme le… froid : lorsque nous avons froid, nos muscles se mettent à trembler afin de produire de la chaleur. Dans ces cas, les tremblements sont bien souvent accompagnés par des claquements des dents.

Quand faut-il agir ?

En cas de tics musculaires fréquents et/ou persistants, vous devriez consulter un médecin pour en identifier les causes : souvent, il suffit de prescrire un complément de magnésium ou de réduire le stress et de dormir plus…

Hommes et femmes : les petites et grandes différences


Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS thématiques ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Pourquoi avons-nous sommeil ?
> 10 faits scientifiques à connaître sur le coeur
> Courbatures : pourquoi et que faire ?

Sources :

Herold, G. : Innere Medizin. Selbstverlag, Cologne 2017
Informations en ligne du dictionnaire médical Pschyrembel : www.pschyrembel.de (Date de consultation : 8.6.2017)
Informations en ligne de l'association professionnelle allemande des médecins pour les maladies internes e.V. : www.internisten-im-netz.de (Date de consultation : 8.6.2017)
Bräutigam, W.; Christian, P.; von Rad, M. : Psychosomatische Medizin. Thieme, Stuttgart 1997


publicité