publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Comment bien vivre ses rondeurs ? : conseils d'une psychologue

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (30. novembre 2010)

Interview de Loretta Sala, psychologue-thérapeute à l'hôpital Sainte-Anne et en centre médico-psychologique à Paris, spécialisée dans les troubles du comportement alimentaire.

Comment se voient les personnes en surpoids ?

Les personnes en surpoids ou obèses ont un regard plutôt réaliste et objectif sur elles-mêmes, ça ne veut pas dire pour autant qu’elles sont dans la satisfaction : celles qui viennent me voir ont en général une mauvaise estime d’elles-mêmes et souffrent de leur "différence".

À quoi est due généralement la prise de poids ?

Quand la prise de poids n’a pas de causes médicales, elle est souvent liée au stress, à l'ennui, à un vide que la nourriture apaise même si c'est de façon éphémère. L’ alimentation est très liée à l’affectif, à l’émotionnel : on remplit, on apaise, on remplace quelque chose.

Souvent, et surtout dans l' obésité, ces personnes compensent en misant plus sur leur personnalité : en étant, par exemple, plus drôles.

Les femmes souffrent-elles plus que les hommes de leur surpoids ?

Sur 10 personnes qui souffrent de troubles du comportement alimentaire, 8 sont des femmes et 2 sont des hommes. Une des causes est certainement le poids culturel de l’idéal féminin. A l’opposé, en Afrique noire, il y a nettement moins de consultations qu’en France car la norme pour être considérée comme attirante, n’est pas la minceur mais les rondeurs.

De plus, la société ne prévoit pas qu’une femme ronde puisse être jolie : la mode n’est pas adaptée pour elle. C’est très culpabilisant et moralisant : des femmes perdent ainsi l’estime d’elles-mêmes qui peut les amener à un retrait social ou encore à l'évitement du regard de l'autre.

Comment se sentir bien dans sa peau quand on est en surpoids ?

> Si ce n’est pas un problème médical, il faut, dans un premier temps, trouver et comprendre la cause de la prise de poids. Si on la connaît, on peut la travailler, la traiter. Car, avant d’avant accepter son poids, il faut le comprendre et voir comment le modifier.

> Il est aussi important de réinvestir son corps, de s’en occuper plutôt que de le haïr ou de le maltraiter. En général, ce sont des personnes qui font tout pour l’oublier. On se rachète des vêtements, pour le mettre en valeur, on fait des massages, du taï chi, de la gym...

> Enfin, il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas qu’un corps, nous avons aussi une personnalité, un caractère. Il faut s’enlever de la tête l’idée qu’un corps parfait rend heureux, ce n’est pas vrai, on peut être mince et malheureux, mal dans sa peau.

Quelle attitude adopter face à l'alimentation ?

Souvent quand il y a un problème de poids, il y a soit un hyper-contrôle qui amène à des compulsions alimentaires, soit une surabondance. Il faut donc retrouver un équilibre alimentaire. Pour ça, il ne doit pas y avoir d’interdit : la frustration amène à une fixation sur l’aliment et on finira par se précipiter dessus. Il faut donc éviter les régimes trop restrictifs qui entraînent des effets « yoyo » : l’organisme est en état de manque, des dérapages s'en suivent, et on reprend du poids très vite.
Dès qu’il y a le moindre stress, il faut trouver une alternative plutôt que de se jeter sur la nourriture. Il faut apprendre à discerner les moments où l’on a faim, des moments où l’on est stressé.
Enfin, il faut prendre le temps de manger : s’asseoir, ne pas manger en cinq minutes, et savourer les aliments : manger doit être un moment de plaisir et de convivialité.

Comment bien vivre ses rondeurs : les conseils d'une psychologue

Interview de Loretta Sala, psychologue-thérapeute spécialisée dans les troubles du comportement alimentaire

>> Vous voulez réagir, apporter votre témoignage ? Rendez-vous sur notre FORUM.

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité