publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

10 astuces pour éviter de grossir pendant les fêtes ! : profiter de tout sans abuser

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (05. décembre 2016)

6 - Chocolats : on déguste sans dévorer

Chocolats, pâtes de fruits, marrons glacés... Les fêtes de fin d’année arrivent souvent accompagnées d’une ribambelle de friandises. Bien connu pour ses vertus bienfaisantes sur le moral, le chocolat est malheureusement tout aussi connu pour ses effets dévastateurs sur la ligne. Une fois encore donc, si on se laisse tenter par quelques petites douceurs, on veille quand même à ne pas tomber dans la boîte...

Le conseil de la nutritionniste :
« Même au régime, on peut s'accorder un carré de chocolat si on en a envie. Il est important de ne pas se fixer d'interdits car les situations de frustration conduisent souvent à craquer. Alors un jour de fête, on peut évidemment manger du chocolat. À condition d'être raisonnable bien sûr ! Un par jour, c'est un bon compromis. Mais si vraiment il est trop difficile de résister, partagez : distribuez-en à vos amis, vos voisins, vos collègues... La tentation sera moins grande. »

7 - On ne collectionne pas les fèves

Attention à ne pas prolonger les festivités indéfiniment, en enchaînant sur la galette des rois début janvier par exemple. En famille, avec les amis, ou encore au travail... il y a toujours une occasion de tirer les rois. Alors on respecte la tradition, mais on ne la transforme pas en tradition dominicale jusqu’à la chandeleur...

Le conseil de la nutritionniste :
« On se s'arrête pas de vivre parce qu'on est au régime. Mais attention quand même car finalement, il y a toujours une bonne raison de faire un petit écart, et donc d'oublier son régime. Extrêmement grasse, la galette des rois au mois de janvier peut être une vraie catastrophe. Si on ne peut vraiment pas y échapper, ce qu'il ne faut surtout pas c'est multiplier ce même dessert sur plusieurs repas. Là aussi on se limite : une fois pour marquer le coup c'est suffisant. »

8 - On ne se met pas à la diète pour compenser

Si on ressent le besoin de s’alléger après les excès de la veille, on le fait intelligemment pour ne pas traumatiser son organisme une seconde fois. L’idée n’est pas de se priver, alors on oublie le duo bouillon de légumes/tisane que le corps risque de prendre comme une punition, et on retrouve une alimentation « normale », saine et équilibrée.

Le conseil de la nutritionniste :
« Se mettre à la diète les lendemains de fête, jeûner, affamer son organisme ne permettra pas de compenser les écarts, inutile donc de se frustrer. La meilleure solution est de reprendre son régime, comme si de rien n'était. En revanche, boire beaucoup, de l'eau, du thé, des jus de fruits frais... peut aider à nettoyer un peu son corps, à retrouver un transit intestinal normal, et à se sentir plus léger. »

9 - On snobe sa balance

Si vous avez l’habitude de vous peser tous les jours, une fois n’est pas coutume : oubliez votre balance les lendemains de fête ! De même, si vous brûlez d’envie de savoir combien ce petit écart vous a « coûté », laissez votre organisme - et votre conscience ! - digérer tranquillement...

Le conseil de la nutritionniste :
« Monter à tout prix sur sa balance n'est vraiment pas une bonne idée. Si vraiment vous voulez vous peser, attendez 2 ou 3 jours. Bien sûr que les excès de la veille vont se voir dès le lendemain. Mais si constater une légère prise de poids signifie prendre des mesures drastiques pour revenir à son poids antérieur, il est préférable de s'abstenir. Le corps est tout à fait capable d'absorber des écarts ponctuels et de réguler son poids. Il lui faut simplement un peu de temps... »

 

10 - On n’oublie pas ses baskets !

Et enfin un tout dernier conseil d'ordre... physique, celui-là :

> On n'oublie pas ses baskets !
La trêve de Noël, c’est bon pour les footballeurs... Si on peut faire l’impasse sur le régime une journée... on reprend assez rapidement une activité physique, mais attention de façon légère, même ludique avec les enfants par exemple. Cela permettra déjà de ne pas laisser le repas de la veille trop s’épanouir sur son tour de taille !

Le conseil de la nutritionniste :
« Il est toujours préférable d'associer une activité physique à son régime. Encore plus quand on a fait un petit écart ! Alors de la même manière qu'on ne réveillonne pas pendant 8 jours, on n'arrête surtout pas de bouger en se disant le sport, je reprendrai en janvier... Aller faire une promenade, c'est déjà faire un peu d'exercice, et ça, tout le monde peut le faire, même le lendemain de Noël. Ça permet de bien s'oxygéner et de brûler les calories superflues. »

En images : 10 conseils pour ne pas grossir à Noël !

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Régimes et Diététique, Nutrition, Alimentation ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Bien récupérer après un repas de fête.
> Maigrir : et pourquoi pas une cure thermale ?
> J'ai réussi à maigrir tout seul !
> Régime : faut-il miser sur le light ?

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité