publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Spécial couple : maigrir à deux ! : les inégalités face au poids

Publié par : Clémentine Fitaire (12. février 2016)

On pense souvent que les hommes sont moins touchés par le surpoids que les femmes. Et bien ceci n’est pas tout à fait vrai !

En effet, selon une étude nationale*, l’obésité (IMC>30) toucherait d’avantage de femmes (15.1%) que d’hommes (13.9%).
En revanche, le surpoids (IMC>25) concernerait plus d’hommes (38.5%) que de femmes (26%).

Une chose est sûre, une nette augmentation du surpoids a été observée chez les adultes Français, tous âges et toutes catégories socio-professionnelles confondues.

Cependant, en matière de prise de poids, les hommes et les femmes présentent de nombreuses différences ...

Prise de poids : les inégalités entre hommes et femmes

> Les femmes

  • ont plutôt tendance à prendre du poids dans le bas du corps (hanches, fesses, cuisses) : ce que l’on appelle le surpoids gynoïde (du grec gyné = femme).
  • ont également tendance à perdre du poids plus lentement que leurs congénères masculins. En effet, leur organisme habitué aux régimes est parfois plus résistant aux restrictions. À régime semblable, un homme a une vitesse d’amaigrissement supérieure à celle d’une femme.
  • leur point faible coté alimentation : le grignotage.

> Les hommes

  • ont plutôt tendance à prendre du poids dans le haut du corps (poitrine, cou, bras, ventre...) : ce que l’on appelle le surpoids androïde (du grec andros = homme).
  • Chez les hommes, la graisse fond rapidement car, contrairement aux femmes, ils ont plus de masse « maigre » que de masse « grasse ». Leur organisme possède plus de muscles (la masse musculaire consomme beaucoup d’énergie), et leurs cellules graisseuses sont moins nombreuses.
  • leur point faible coté alimentation : les quantités.

Vous l’aurez compris, faire un régime à deux peut s’avérer rapidement décourageant pour la femme qui voit son partenaire maigrir plus rapidement qu’elle... Une raison de plus pour se serrer les coudes !

*Etude ObEpi-Roche, 5ème édition de l'enquête nationale sur la prévalence de l'obésité et du surpoids en France, 2009.

Des besoins différents

Les besoins nutritionnels sont différents entre les deux sexes. Voici les principales différences :

> Les hommes, en raison de leur métabolisme, ont besoin de manger plus que les femmes. Même au régime, ces messieurs auront besoin de 1 800 Kcal/j, alors que les femmes pourront descendre jusqu’à 1 500 Kcal/j.
Il sera donc indispensable d’adapter les repas et les quantités aux besoins de chacun.

> Les femmes doivent tout particulièrement veiller à conserver des apports suffisants en fer, calcium, cuivre, zinc, vitamines D, B6 et B12. En effet, les règles ou les modifications hormonales peuvent conduire à un manque de ces nutriments, indispensables à l’équilibre de l’organisme féminin.

> Les hommes, quant à eux, devront veiller à conserver un apport suffisant en fibres, carotène, magnésium, sélénium, vitamines B9, C et E, des nutriments et oligo-éléments généralement peu présents dans leur alimentation (fruits et légumes, poissons, céréales).

 

A voir : Les conseils du médecin nutritionniste pour éviter de reprendre des kilos.  

Interview du Dr Pierre Azam, médecin nutritionniste, qui donne différents conseils pour éviter de reprendre des kilos après un régime.

 

À lire aussi :
> Le régime spécial homme
> J'ai réussi à maigrir tout seul !
> D'autres idées régime : régime crétois, régime weight watchers, régime , 
> Maigrir, oui, mais avec modération : Le danger des régimes

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité