publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

AVC (accident vasculaire cérébral) : L'AVC hémorragique

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (27. octobre 2015)

L'AVC hémorragique, ou accident vasculaire hémorragique correspond environ à 20% des AVC. Dans ce cas, il existe un saignement dans la boîte crânienne, et parfois même à l'intérieur du cerveau.

Les signes sont ceux de tout AVC (lire plus loin) avec presque tout le temps de violents maux de tête, et peuvent survenir de façon plus ou moins soudaine en fonction de l'importante de l'hémorragie. Là encore, il est important d'agir rapidement, car avec cette hémorragie des millions de cellules cérébrales ne vont plus être normalement irriguées, ne recevant plus de glucose, ni d'oxygène.

En cas d'AVC hémorragique, le saignement se fait soit directement à l'intérieur du cerveau, soit à l'extérieur (hémorragie subarachnoïdienne) entre le cerveau et la boîte crânienne.

Ce saignement peut être provoqué par une fragilité vasculaire (une rupture d'anévrisme, une malformation artério-veineuse). Tous les facteurs à l'origine d'une athérosclérose favorise aussi une fragilité de la paroi des vaisseaux : l'hypertension artérielle, un diabète, le tabagisme, une hypercholestérolémie, l'âge. Parmi les autres causes : une maladie de la coagulation du sang, les médicaments anti-coagulants... la rupture d'un vaisseau présent dans une tumeur cérébrale.

Une hémorragie cérébrale est généralement de pronostic plus sévère qu'un AVC ischémique. Ce pronostic dépend de la taille du saignement, de sa localisation, de l'âge de la personne et de son état de santé.

La prise en charge du patient dans une Unité de soins spécialisés doit se faire sans attendre. C'est une urgence ! En fonction de la localisation, de l'importance de l'hémorragie cérébale, de l'état de santé du patient... une intervention chirurgicale peut être indiquée.


publicité