publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Achat compulsif : les causes

Publié par : Dr. Ada Picard (09. mars 2017)

Plusieurs causes peuvent être à l'origine de l'achat compulsif.

Un appel constant à la surconsommation

Il n'y a pas une cause, mais plusieurs causes à la répétition d'achats compulsifs. A l'instar des troubles du comportement alimentaire, la pression médiatique et publicitaire a très certainement favorisé l'apparition de ce trouble socialement valorisé.

Il est presque impossible de ne pas être influencé par un appel constant à la surconsommation ! La vague de crédits à la consommation, apparue il y a quelques années, n'a fait que potentialiser cette fascination pour l'acquisition en créant l'illusion d'un pouvoir d'achat étoffé.

Non moins responsable : la mode à grande vitesse. Loin de faciliter la gestion de notre budget, elle incite ouvertement à acheter... pour mieux remplacer. De collections éphémères en nouveautés quasi-hebdomadaires, il est difficile de ne pas être tentée ! Observez le turn-over de plus en plus rapide des tablettes et autres smartphones ! La soif de nouveauté ne s'en trouve-t-elle pas stimulée ?

Une fragilité interne

Même si toutes les conditions sont là pour inciter à l'achat compulsif, on ne devient pas tou(te)s accro du shopping pour autant. En réalité, l'achat compulsif survient souvent en réponse à une intolérance à la frustration. Celle-ci peut être associée àune difficulté de gestion des émotions et à un manque de confiance en soi, plus ou moins conscient. À l'instar des addictions, les causes sont donc bien souvent psychologiques, même si la susceptibilité génétique est présumée.

L'achat compulsif peut être le reflet d'une dépression cachée, d'une cyclothymie, d'un coup de blues passager, et d'une estime de soi pas très valorisée. L'objet convoité prend alors le rôle d'un pansement de l'âme. L'acquisition de ce dernier rassure, apaise, et occupe, mettant de côté les émotions négatives.

Certains traits de caractère favorisent également ce type de comportement. L'impulsivité et la difficulté à supporter les frustrations en sont les principaux. Agir dans l'instant sans préméditation est une particularité des acheteuses compulsives, et pas seulement dans le domaine du shopping.

La dépendance aux achats est fréquemment associée à d'autres troubles psychologiques tels que :

Les achats compulsifs font partie des addictions comportementales (ou conduites de dépendance "sans produits") au même titre que le jeu pathologique, l'addiction à internet et les troubles du comportement alimentaire.

L'objet est différent mais le mécanisme est le même. Selon une étude scientifique, les anomalies neurobiologiques rencontrées chez les acheteurs compulsifs sont similaires à celles rencontrées chez les addicts au jeu. Parmi les molécules concernées par ces altérations à l'intérieur du cerveau, il y a la sérotonine et la dopamine.

L'achat compulsif apparaît donc comme le point d'appel d'une fragilité sous-jacente, transitoire ou prolongée. Et tant que l'on a pas pris conscience ou résolu cette difficulté cachée, la dépendance se perpétuera, pansant maladroitement la plaie.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Psychologie ou Un psy vous répond !

A lire aussi :

La cyclothymie : quand l'humeur va et vient
Dépression : comment s'en sortir ?
Test : souffrez-vous d'un trouble du comportement alimentaire ?



publicité