publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Alcool et alcoolisme : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (14. janvier 2015)

Le traitement de l'alcoolisme repose sur un triple socle représenté par la motivation du malade, l'accompagnement psychologique et médicamenteux.

Une cure physique de désintoxication peut permettre de faciliter l'arrêt de la consommation. Celle-ci aura lieu assez souvent à l'hôpital et nécessite au moins dix jours. Des traitements médicamenteux seront prescrits pour éviter le sevrage (des anticonvulsivants et tranquillisants, des vitamines et une très importante hydratation). Le Baclofène® est un de ces médicaments, dont l'efficacité sur l'alcoolisme est variable. Mais avant de soigner l'alcoolisme en tant que tel, la prise en charge doit passer par une période de préparation très importante. La personne peut être déprimée, peut avoir perdu l'estime d'elle-même... autant d'éléments qui doivent être pris en compte par l''équipe soignante. Le traitement de l'alcoolisme devra ainsi passer par la prise en charge des troubles sous-jacents, tels que la dépression.

Des foyers de post-cure peuvent ensuite être proposés pendant plusieurs mois.

Dans tous les cas, un suivi spécialisé, auprès d'un médecin addictologue, un psychiatre ou un psychothérapeute, est plus que nécessaire pour limiter les rechutes. Des associations existent également faisant intervenir des groupes de parole (Alcooliques anonymes, par exemple).

Sachez que les épisodes de rechute sont fréquents en période de sevrage. Ils ne constituent pas l'échec absolu ! Avec le thérapeute, vous analyserez les raisons de cette rechute pour trouver des parades, et ensemble vous pourrez prévoir un nouveau sevrage.

Si vous constatez un problème de dépendance à l'alcool, n'hésitez pas à en parler à un médecin, ou contactez une association (Alcooliques anonymes).
Des consultations spécialisées pour les problèmes d'addiction, et des services spécialisés référents sont en train d'être mis en place un peu partout en France. Il s'agit des Centres de Soins d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie en ambulatoire (CSAPA).


publicité