publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Algodystrophie : les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (07. mars 2016)

Les algodystrophies (ou syndrome douloureux régional complexe) sont des troubles des os et des articulations qui touchent le poignet, la main, l'épaule ou le pied, plus rarement la hanche, le coude et le genou.

Les causes véritables de l'algodystrophie ne sont pas encore connues. Il existerait une "hyper-réaction" du système nerveux (dit sympathique) souvent liée à un traumatisme osseux ou articulaire, ou à une opération des os, des articulations. Les fibres nerveuses impliquées dans ce phénomène sont des fibres nociceptices (de type C). A cela se conjuguent des phénomènes vasomoteurs touchant la micro-circulation. Ainsi, en cas d'algodystrophie, il existe localement une dilatation de nombreuses unités artério-capillaires, surtout au début quand surviennent des signes inflammatoires.

Une maladie métabolique, comme un diabète, ou une affection de la thyroïde, peuvent aussi favoriser une algodystrophie. En tous les cas, l'algodystrophie est malheureusement une affection assez fréquente, et les personnes qui en ont souffert savent qu'elle est difficile à résoudre.

L'algodystrophie apparaît le plus souvent (65% des cas) à cause d'un traumatisme, grave ou bénin : fracture, luxation, entorse, simple contusion. Elle peut aussi survenir après n'importe quelle intervention chirurgicale après un traumatisme, ou pour corriger des déformations articulaires (20% des cas), ou encore à la suite de l'immobilisation prolongée d'un membre dans un plâtre.

Mais d'autres fois, il est difficile de retrouver la cause précise.

D'autres facteurs favorisent la maladie, sans en être la cause :
> Des problèmes de circulation (une phlébite),
> Certaines affections, comme un diabète,
> Les atteintes du système nerveux central (hémiplégie, tumeur cérébrale), ou périphérique (sciatique, zona...),
> Un infarctus du myocarde,
> La grossesse peut provoquer une algodystrophie de la hanche au cours du troisième trimestre
> La prise de certains médicaments (comme les barbituriques en cas de traitement anti-épileptique),
> Un état anxieux ou dépressif.

C'est le plus souvent un médecin spécialiste en rééducation fonctionelle ou un rhumatologue qui prend en charge le patient souffrant de cette affection. On peut aussi consulter le chirugien orthopédique qui a opéré, ou qui a traité le traumatisme osseux ou articulaire (si l'algodystrophie est survenue dans un tel contexte).


publicité